Fermer la page
www.info-palestine.net
Rapport n° 20 sur les violations israéliennes des droits humains
jeudi 21 mai 2009 - PCHR - du 14 au 20 mai 2009

Dans la période du 14 au 20 mai :

  • 11 civils palestiniens, dont 5 mineurs et une femme, ont été blessés par les tirs de l’occupant en Cisjordanie ;
  • un militant de la résistance palestinienne et un agriculteur ont été blessés dans la bande de Gaza ;
  • 3 Palestiniens ont été ensevelis dans des tunnels bombardés par des avions des FOI à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza ;
  • l’occupant a mené 15 incursions dans les communautés palestiniennes en Cisjordanie et il a bombardé des bâtiments civils dans la bande de Gaza ;
  • 7 civils palestiniens ont été arrêtés en Cisjordanie, et 2 pêcheurs dans la bande de Gaza ;
  • les FOI ont détruit un atelier dans la bande de Gaza ;
  • elles ont maintenu un siège total sur les Territoires et isolé la bande de Gaza du monde extérieur ;
  • les troupes d’occupation postées sur les check-points militaires en Cisjordanie ont arrêté un civil palestinien ;
  • les mesures de judaïsation de Jérusalem-Est se sont poursuivies :
    • un civil palestinien a été contraint de détruire sa propre maison ;
    • les Israéliens ont remis des ordres judiciaires pour l’évacuation de plusieurs maisons palestiniennes qui vont faire de 70 civils des sans abri ;
    • de larges bandes de terres palestiniennes ont été rasées au bulldozer près du check-point Container ;
  • la colonisation s’est poursuivie en Cisjordanie ainsi que les attaques des colons contre les civils palestiniens et leurs biens :
    • les colons et l’armée ont agressé des agriculteurs palestiniens et les ont expulsés de leurs terres ;
    • le gouvernement israélien a approuvé l’expansion de la colonie Maskiot, dans le nord de la vallée du Jourdain ;
    • les FOI ont monté une porte de fer près du village de Beit Ummar, au nord d’Hébron.
JPEG - 40 ko
Des soldats israéliens protègent un bulldozer qui nettoie le terrain
pour étendre la colonie Carme’il, au sud d’Hébron.




Violations du droit international et humanitaire dans les territoires occupés durant la période du 14 au 20 mai 2009

1 - Incursions dans les secteurs palestiniens et agressions contre les Palestiniens et leurs biens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza

Jeudi 14 mai

Incursions dans la région de Jénine : village de Seilat al-Harthiya où l’armée pénètre et fouille un certain nombre de maisons, sans arrestation. Village de Ta’nak, même opération. Villages de Rummana, d’al-Taybeh, d’al- ?Araqa, idem.

Dimanche 17 mai

Région d’Hébron : incursion dans Abu al- ?Asja, où l’armée fouille une maison et arrête un Palestinien.

Bande de Gaza

17h30 : depuis la frontière à la hauteur de Bait Hanoun, les FOI ouvrent le feu sur le secteur de Al Boura. Pas de victimes. Mais la population en a été pour une grande frayeur .

Lundi 18 mai

Bethléhem : incursion dans le village d’al-Khader où l’armée envahit les écoles secondaires de garçon et de filles. Elle retient les élèves pendant plusieurs heures, prétendant que des personnes recherchées se cachent parmi eux. L’armée se retire du village par la suite, sans arrestation.

Mardi 19 mai

Hébron : incursion dans le quartier d’Abu Ktaila, fouille d’une maison, arrestation d’un jeune de la famille. A Halhoul, au nord d’Hébron, idem, et arrestation d’un Palestinien. Camp de réfugiés d’al- ?Arroub, 3 arrestations.

Bande de Gaza

21h30 : l’aviation lâche au moins 4 bombes sur Al Salam, banlieue de Rafah, sur la Salah al-Din (l’artère principale qui joint Gaza ville à Rafah) et sur la localité de Al Shuka, toutes situées à proximité de la frontière avec l’Egypte. Objectif : détruire les tunnels. 3 Palestiniens sont portés manquants. La Défense civile redouble d’efforts pour les retrouver.

23h30 : l’aviation cible un missile sur l’atelier de 180 m2 appartenant à Ahmed Khader Hamada à al-Daraj à l’est de Gaza ville. L’atelier est entièrement détruit. L’atelier voisin de découpe de plaques de marbre est mis hors service. Pas de victimes.

23h40 : l’aviation tire un missile sur des résistants regroupés dans al-Zaytoun, banlieue est de Gaza ville. Seul l’un d’entre eux a été légèrement blessé.

Mercredi 20 mai

Bethléhem : camp de réfugiés de Deishé (une arrestation).

Bande de Gaza

A lever du jour : les vedettes garde-côtes ouvrent le feu sur les bateaux de pêche prêts à sortir en mer à l’est de Rafah.

07h30 : elles font route en direction de la plage et arraisonnent un des bateaux qui étaientt en pêche à 100 mètres du rivage. Les 2 pêcheurs ont dû suivre les vedettes pour une destination inconnue. Il s’agit de Khalil ’Abdullah al-Najjar, 20 ans, et de son frère Ibrahim, 16 ans.

09h20 : depuis la frontière à la hauteur de Beit Hanoun, les FOI font feu sur des agriculteurs, Ziad Salem Abu Hadayed, 23 ans est blessé par balle.


2 - Maintien du siège sur les Territoires palestiniens occupés

Le siège s’est maintenu avec la même rigueur et les mêmes restrictions aux déplacements des Palestiniens dans la bande de Gaza comme en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est.


Bande de Gaza

Mouvements des personnes et des biens aux postes frontière
Karm Abu Salem

Date  : Détails
6 mai  : 120 containers de nourriture, d’aide internationale et de denrées pour les commerçants entrent.
7 mai  : 124 containers
8 mai  : 66 containers
9 mai  : fermé
10 mai  : 96 containers
11 mai  : 119 containers
12 mai  : 86 containers
13 mai  : 107 containers
14 mai  : 127 containers
15 mai  : fermé
16 mai  : fermé
17 mai  : 101 containers
18 mai  : 105 containers
19 mai  : 92 containers

Rafah International

Date  : Détails
6 mai  : 26 patients soignés à l’étranger, entrent.
7 mai  : 41 - - -
8 mai  : 19 patients une délégation de 11 membres de l’UNRWA entrent.
9 mai  : 11 membres d’une délégation U.S. et une délégation de 17 membres de l’UNRWA sortent ;
6 patients entrent.
10 mai  : 5 internationaux sortent ;
25 patients et une délégation de 15-membres de l’UNRWA entrent.
11 mai  : 43 Palestinians dont plusieurs patients entrent.
12 mai  : 9 patients et une délégation autrichienne de 3 membres entrent.
13 mai  : 9 patients entrent.
14 mai  : une délégation de 14 membres de l’UNRWA sort ;
44 Palestiniens dont plusieurs patients et le corps d’un patient décédé entrent.
15 mai  : 21 Palestiniens porte-parole du Fatah et du Hamas sortent ;
8 patients et le corps d’un patient décédé entrent.
16 mai  : 587 Palestinians - patients et étudiants - sortent ;
576 autres et 11 containers d’aide humanitaire entrent.
17 mai  : 544 Palestiniens sortent ;
240 autres et 26 vehicles incluant des ambulances, entrent.
18 mai  : 418 Palestiniens sortent ;
87 autres entrent.
19 mai  : une délégation de 9 parlementaires internationaux sort ;
21 personnes entrent.

Beit Hanoun (Erez)

Seuls quelques diplomates, journalistes internationaux, employés dans des agences internationales et des patients graves ont pu sortir. Mais la population civile est toujours interdite de sortie y compris pour rendre visite à des membres de leurs familles emprisonnés en Israël

Date  : Patients  : Accompagn.  : Commerçants
Hommes d’affaires
 : Journal.  : Personnel
internat.
 : Palestiniens
travaillant
à l’étranger
13 mai  : 8  : 7  : 0  : 3  : 20  : 6
14 mai  : 8  : 8  : 0  : 4  : 51  : 0
15 mai  : 7  : 6  : 0  : 3  : 42  : 0
16 mai  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0
17 mai  : 16  : 14  : 0  : 6  : 17  : 0
18 mai  : 16  : 13  : 0  : 4  : 15  : 0
19 mai  : 17  : 16  : 0  : 5  : 26  : 0

Nahal Ouz

Date  : Gaz domest.
(tonnes)
 : Fuel
(litres)
 : Diesel
mai  : 318  : 5 242 000  : 0
mai  : 340  : 448 000  : 0
mai  : 239  : 413 000  : 1 000 pour ministère
de la Santé
mai  : 250  : 431 000  : 0
mai  : 340  : 437 000  : 0

Al-Mentar (Karni)

Ouvert le 18 mai pour laisser entrer 2 000 tonnes de grains et de fourrage.


Cisjordanie

Jérusalem : les Palestiniens connaissent toujours les mêmes restrictions pour entrer et sortir de la cité. Des milliers de Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza restent interdits d’accès à la ville. Des check-points sont posés autour et à l’intérieur de Jérusalem-Est. Les restrictions sont plus sévères encore le vendredi, jour de prière, pour empêcher les Palestiniens de se rendre à la mosquée al-Aqsa.

Le vendredi matin, 15 mai : les FOI ont imposé un bouclage des Territoires qui s’est poursuivi jusqu’au dimanche matin, 17 mai.

Le lundi 16, vers 9h45 : une ambulance du Croissant-Rouge transportant un malade de Jéricho à l’hôpital al-Muttala’ de Jérusalem a été arrêtée par les FOI postées au check-point d’al-Za’im, à l’est de Jérusalem. Elles ont demandé la carte d’identité du malade et son autorisation. Alors qu’elles étaient en train de les vérifier, un soldat s’est approché de l’ambulance et a demandé au chauffeur et à l’agent ambulancier de présenter leurs cartes d’identité. Il a aussi donné un coup de pied au chauffeur sans raison apparente. Le soldat leur a ordonné alors d’emmener le malade vers une autre ambulance, ce qu’ils ont fait. Quand l’agent ambulancier est revenu vers le soldat pour récupérer les cartes d’identité, le soldat les a déchirées et a ordonné à l’ambulance de quitter la zone. L’ambulance partait mais après quelques mètres, l’armée l’oblige à s’arrêter à nouveau. Un soldat ordonne à l’équipe médicale de sortir les équipements médicaux de l’ambulance et de les mettre par terre. Certains équipements ont été esquintés.

Naplouse : les mêmes restrictions sont imposées sur la région de Naplouse. Même si les FOI ont démantelé le check-point de Beit Eiba, elles ont monté une perte de fer sur la route Naplouse/Tulkarem pour y contrôler les véhicules palestiniens, spécialement aux heures de pointe. Au check-point d’Huwara, au sud de Naplouse, l’armée procède souvent à des contrôles prolongés, obligeant les Palestiniens à attendre des heures et des heures de plus. En outre, elle a monté de nouveaux check-points sur les voies d’accès à la cité.

Jénine : même mesures contre les déplacements des Palestiniens. Vers 15h le jeudi 7 mai, l’armée monte un check-point sur la route à l’est de Jaba, où elle arrête et fouille tous les véhicules palestiniens.

Hébron : idem. Dimanche matin, 17 mai, les soldats postés à l’entrée principale du village de Bani Na’im ont bloqué la route de contournement n° 60, avec des blocs de béton et des tas de sables. Lundi, 18 mai, les entrées d’un certain nombre de rues et de quartiers ont été fermées dans le centre et le sud-est d’Hébron, soi-disant pour assurer la protection des colons israéliens, le ministre de la Défense ayant permis à une délégation d’un parti et de colons d’extrême droite de visiter la ville.

Le lundi 18 mai, vers 20h, les soldats sur le check-point d’al-Ramadin ouvrent le feu sur des salariés palestiniens qui rentraient chez eux. Deux travailleurs ont été blessés.

Bethléhem : mêmes difficultés pour se déplacer. Le mardi 19 mai, les FOI ont monté des check-points aux entrées de Za’tara, au sud-est de Bethléhem où elles ont arrêté les véhicules. Même chose sur la grande route entre le village d’al- ?Obaidiya et Beit Sahour.

Tulkarem : mêmes restrictions. Vendredi après-midi, nouveau check-point à l’entrée sud de Tulkarem. Arrêts et fouilles des véhicules palestiniens.

Salfit : samedi matin, 16 mai, l’armée sur le check-point proche de Bridge Eskaka, à l’entrée est de Salfit, a arrêté un chauffeur de taxi palestinien.

JPEG - 48.5 ko
Photo : 136è mission civile de la CCIPPP




3 - construction du mur d’annexion

La construction du mur se poursuit à l’intérieur de la Cisjordanie. Les manifestations non violentes organisées par des Palestiniens avec des internationaux et des militants israéliens contre le mur ont été, comme d’habitude, réprimées dans la violence par l’occupant.

Bil’in : à l’ouest de Ramallah. Le vendredi 15 mai, la manifestation s’est dirigée comme chaque semaine vers le mur, et des pierres furent lancées sur l’occupant. Aussitôt, l’armée a ouvert le feu sur les manifestants. 5 civils palestiniens, dont 2 mineurs, ont été blessé.

Ni’lin : à l’ouest de Ramallah, même manifestation et même répression par l’armée d’occupation. 4 civils palestiniens dont 2 mineurs ont été blessés.


4 - Judaïsation de Jérusalem

Les FOI ont intensifié leurs mesures arbitraires contre les civils palestiniens à Jérusalem pour les obliger à quitter la ville. D’où cette section spécifique dans le rapport hebdomadaire montrant les violations des droits humains perpétrées par les FOI contre les Palestiniens de Jérusalem-Est.

Samedi 16 mai : les FOI ont obligé ?Abdul Nasser ?Aadel Hamdallah à démolir sa maison dans le quartier al-Sal’a, à al-Mukabber. La municipalité israélienne de Jérusalem lui avait déjà ordonné de démolir sa maison de 55 m2, disant qu’elle avait été construite sans le permis israélien. Hamdallah avait saisi un tribunal israélien contre cette décision mais le tribunal l’a confirmée et lui a ordonné de démolir la maison avant le 5 mai, à défaut, la municipalité s’en chargerait en lui imposant une amende très élevée.

Dimanche, 17 mai : le tribunal du district israélien à Jérusalem a ordonné l’évacuation des maisons des familles al-Hannoun et al-Ghawi dans le quartier Sheikh Jarrah avant le 19 juillet, sinon de lourdes amendes leur seraient infligées. Cette décision fait suite à la saisine du tribunal par un groupe de colons israéliens qui veulent faire appliquer une décision de la Haute Cour israélienne ordonnant l’évacuation. Il faut préciser que ces maisons abritent plus de 70 Palestiniens.

Durant cette semaine, les gros bulldozers des FOI ont commencé à essarter les terres palestiniennes dans les villages d’Abu Dis, al-Sawahra et al- ?Eizariya, au sud-est de Jérusalem, apparemment pour étendre le check-point Container, qui sépare le nord et le sud de la Cisjordanie.


5 - Colonisation et agressions des colons.

Les activités de colonisation par les FOI se poursuivent dans les Territoires en violation du droit international, et les colons continuent leurs attaques sur les Palestiniens et leurs biens.

Jeudi 14 mai, le matin : des colons israéliens de la colonie Yits’har, au sud de Naplouse, ferment la route de contournement au sud de la ville et empêchent les véhicules palestiniens de se déplacer. Par la suite, la route a été complètement fermée.

Lundi 18 mai : le gouvernement israélien publie un appel d’offres dans les journaux hébreux pour la construction de 20 nouveaux logements dans la colonie Maskiot, dans le nord de la vallée du Jourdain. La radio militaire israélienne a indiqué que l’appel d’offre était publié après approbation par le ministère de la Défense israélienne de l’expansion de ladite colonie. Indiquons que la colonie Maskiot a été implantée en 2006 à l’endroit d’un poste militaire israélien pour récupérer des colons israéliens évacués de Gush Qatif, un bloc de colonies de la bande de Gaza, en septembre 2005.

Lundi matin, 18 mai : les FOI ont commencé le montage d’une porte en fer entre l’est du village de Beit Ummar, au nord d’Hébron, et la route Jérusalem/Hébron, sous le prétexte de protéger les déplacements des véhicules israéliens contre les jets de pierres. Selon l’enquête du PCHR, la clôture ferait approximativement 300 m de long et diminuerait les possibilités de déplacements des Palestiniens.

Dimanche et lundi, 17 et 18 mai : les FOI ont empêché au moins 50 agriculteurs palestiniens des villages de Beit Ummar et Safa, au nord d’Hébron, accompagnés d’internationaux et de militants israéliens, de se rendre sur les terres agricoles dans le secteur de WAdi Abu al-Reesh, au nord de deux villages. Les FOI ont pris position et les ont obligés à quitter la zone. Il faut préciser que les FOI ont réduit les accès des agriculteurs à de larges zones agricoles au nord de Beit Ummar, ce qui laisse craindre que les FOI pourraient annexer les terrains proches de la colonie de Beit ?Ain.

Mardi 19 mai, vers 10h : des groupes de colons israéliens, escortés par les FOI, ont attaqué des fermiers palestiniens travaillant dans leurs champs dans le village de Jeit, au nord-est de Qalqilya. Ils les ont roués de coups et les ont obligés à partir. Aussitôt après, les colons ont amené des tracteurs et se sont mis à labourer les champs. L’armée a également arrêté un ado palestinien de 15 ans.

Document public

Pour plus d’informations, notamment les noms des victimes, merci de consulter notre site (http://www.pchrgaza.org) ou de nous contacter à notre bureau de Gaza, par mel (pchr@pchrgaza.org) ou par téléphone (+972 (0)8 2824776 - 2825893).

Rapport hebdomadaire pour la période du 14 au 20 mai : PCHR - traduction pour ce qui concerne Gaza : Jacques Salles, et la Cisjordanie : JPP.