Fermer la page
www.info-palestine.net
Rapport sur les violations israéliennes des droits humains
jeudi 9 août 2012 - PCHR du 2 au 8 août 2012

Durant cette semaine du 2 au 8 août 2012 :

  • dans une nouvelle exécution extrajudiciaire criminelle, les FOI ont tué un militant palestinien et en ont blessé un autre ;
  • les FOI ont usé de la force pour disperser des manifestations non violentes organisées par des civils palestiniens en Cisjordanie :
    • 2 civils palestiniens, dont un journaliste, ont été blessés lors de la manifestation à Kafr Qaddoum, au nord-est de Jénine ;
  • les FOI ont conduit 36 incursions dans les communautés palestiniennes en Cisjordanie :
    • elles ont arrêté 17 Palestiniens, dont 4 enfants ;
  • Israël a maintenu un siège total sur les TPO, et l’isolement de la bande de Gaza du monde extérieur :
    • les FOI ont monté des dizaines de check-points en Cisjordanie et se sont opposées aux déplacements des civils palestiniens ;
    • elles ont arrêté 2 enfants sur un check-point dans la vieille ville d’Hébron ;
  • les FOI ont continué de cibler des objets civils :
    • elles ont tiré des obus d’artillerie à proximité de l’aéroport international de Gaza, aucune victime n’a été signalée ;
  • les FOI ont poursuivi les activités de colonisation en Cisjordanie, et les colons leurs agressions contre les civils palestiniens et leurs biens.
JPEG - 43.2 ko
Des Palestiniens passant le check-point de Bethléhem sur leur route pour aller prier à la mosquée al-Aqsa.

Violations israéliennes recensées durant la période du 2 au 8 août 2012

1 - Incursions dans les zones palestiniennes et agressions contre les civils palestiniens et leurs biens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza

Jeudi 2 août

2 h, les FOI entrent dans Bartaa al-Sharqiya, au sud-ouest de Jénine, derrière le mur d’annexion. Elles mènent leur raid et fouillent une boutique appartenant à Shadi Kmeil. Avant de se retirer, elles arrêtent Hamza Yeha Zayoud, 23 ans, de Silat al-Harithiya, qui se trouvait dans le magasin.

8 h 30, les FOI font une incursion dans al- ?Ouja, au nord-est de Jéricho, patrouillent dans les rues pendant quelques temps et se retirent. Sans arrestations.

22 h 30, incursion dans al-Jiftlek, au nord de Jéricho, même opération.

Vendredi 3 août

Minuit et demi, incursion dans Jéricho. Les FOI patrouillent dans les rues dans les rues de la ville, puis se dirigent vers le sud et investissent le camp de réfugiés d’Aqabat Jaber. Elles patrouillent dans le camp puis se retirent à nouveau.

10 h 30, incursion dans al-Tira, au sud-ouest de Tamallah.

14 h, dans le village de Bidia, au nord-est de Ramallah, d’où les FOI se retirent vers 14 h 30.

14 h 10, dans al-Zawya, au nord-ouest de Salfit, retrait à 14 h 25.

16 h 45, dans Azzoun, à l’ouest de Qalqilya.

17 h 30, dans Beit ?Or al-Tahta, au sud-ouest de Ramallah.

19 h 15, dans Qalqilya.

Samedi 4 août

2 h, incursion dans Bidia, au nord-ouest de Salfit ; retrait vers 15 h 40.

2 h 15, dans Kafr Addik, à l’ouest de Salfit ; retrait vers 14 h 45.

6 h, dans Bitello, au nord-ouest de Ramallah.

21 h 30, dans Kherbtha al-Mesbah, même secteur.

23 h, dans Deir Jarir, même secteur.

23 h 30, dans Marj Ghazal, au nord de Jéricho.

Dimanche 5 août

1 h 30, incursion dans Solwad, au nord-est de Ramallah, où l’armée investit et fouille deux maisons. Avant de se retirer, les soldats arrêtent 2 enfants :

  • Alaa Abdul Karim al-Kharraj, 16 ans, et
  • Ahmed Raji Ayad, 17 ans,

et les transfère au centre de détention militaire d’Ofer.

2 h, incursion dans Halhoul, au nord d’Hébron ; les soldats patrouillent dans les rues et opèrent sur le domicile de Mohammed Abdul Hadi al-Baw et lui remettent une convocation pour qu’il se présente devant les renseignements israéliens. L’occupant se retire ensuite sans autre incident.

11 h, dans Barqa, à l’est de Ramallah. Les soldats patrouillent dans les rues en provoquant les Palestiniens, puis se retirent.

23 h 30, les FOI entrent dans Taqou’a, à l’est de Bethléhem. Elles surprennent dans une embuscade Muthallath al-Halqoum, dans le village de Taqou’a, et arrêtent :

  • Ahmed Mohammed Jebril (17 ans, et
  • Hisham Khalil al- ?Omour, 19 ans,

et les transfèrent au bureau de police israélien de la colonie de Kyriat Arba. Jebril et al- ?Omour seront relâchés le lendemain, 6 août.

Lundi 6 août

2 h, incursion dans Dora, au sud-ouest d’Hébron. Les soldats patrouillent dans les rues, investissent et fouillent le domicile d’Ahmed Abdul Hamid Mohammed Aberyoush, 27 ans, qui est arrêté.

2 h 30, dans Safa, à l’ouest de Ramallah, où l’armée opère sur la maison de Khaled Akram Zaki Mansour, 30 ans, qui est arrêté.

5 h, dans al- ?Oja, au nord-est de Jéricho.

23 h 20, dans Deir Estia, au nord de Salfit, d’où les FOI se retirent vers minuit et demi.

Mardi 7 août

Minuit et demi, les FOI entrent dans Jéricho, patrouillent quelques temps dans la ville et se retirent.

1 h 30, dans Borham, au nord-ouest de Ramallah.

2 h, dans Salfit. Les FOI patrouillent quelques temps puis font irruption dans la maison de la famille Arram, prétendant rechercher Mohannad Fawzi Arram, 24 ans. Mohannad n’est pas chez lui. Avant de se retirer, les FOI remettent à sa famille une convocation pour qu’il se présente devant les renseignements israéliens au bureau de liaison militaire israélien à Qalqilya. Lorsqu’il se présente, vers 8 h 30, au bureau de liaison, il est arrêté.

2 h 20, dans Qalqilya. Les FOI patrouillent dans les rues tout en lançant des bombes assourdissantes et des grenades lacrymogènes sur les Palestiniens, sous le prétexte qu’on leur aurait lancé des pierres. Puis elles opèrent sur un certain nombre de maisons avant de se retirer vers 3 h 15.

3 h 45, incursion dans Kafr Qaddoum, au nord-est de Ramallah, où l’armée patrouille quelques temps, et avant de se retirer, arrête 3 Palestiniens dont un enfant :

  • Mamoun Rafiq Mustafa Eshteiwi, 33 ans ;
  • Mohammed Saleh Yousef Eshteiwi, 23 ans, et
  • Qusai Marwan Mahmoud Aqel, 17 ans.

4 h 05, incursion dans Salfit ; retrait vers 6 h.

7 h 30, dans al-Mazraa al-Sharqiya, au nord-est de RamallaH ;

10 h, dans Bartaa al-Sharqiya, au sud-ouest de Jénine, derrière le mur d’annexion. Les soldats investissent et fouillent le magasin de fournitures agricoles de Hadi Mohammed Nyas, 20 ans, qui est arrêté.

Mercredi 8 août

2 h, incursion dans Kafr Ra’i, au sud-ouest de Jénine, les FOI patrouillent dans les rues, arrêtent 2 Palestiniens :

  • Munib Mohammed Munib al-Sheikh Ibrahim, 32 ans, et
  • Munjed Jamil Ahmed al-Sheikh Ibrahim, 38 ans.

4 h, incursion dans Beit Ummar, au nord d’Hébron, où l’armée fouille 2 maisons. Avant de se retirer, elle arrête :

  • Alaa Mousa Hassan Zaaqiq, 22 ans, et
  • Taqi Addin Abdul Fattah Jawabra, 21 ans,

qui sont transférés au centre de détention militaire dans la colonie de Kfar Etzion.

17 h, dans Muthallath al-Shuhada, au sud de Jénine, l’armée fouillet un atelier de réparations automobiles dont le propriétaire est Nabil Subuh, qui est arrêté.


2 - Usage d’une force démesurée contre les manifestations non violentes protestant contre la colonisation et la construction du mur d’annexion

Durant la semaine écoulée, les FOI ont continué d’user de la force contre les manifestants non violents, palestiniens, militants israéliens et internationaux, protestant contre la construction du mur et la colonisation en Cisjordanie.

Conséquence : 2 civils palestiniens ont été blessés, dont un journaliste, Ashraf Abu Shawish, 42 ans, touché par un corps de grenade lacrymogène à la jambe droite et un autre dans la main droite. En plus, de nombreux manifestants ont souffert d’avoir inhalé les lacrymogènes et des coups portés par l’occupant.

- Bil’in, à l’ouest de Ramallah : après les prières du vendredi, le 3 août, les civils palestiniens avec des militants des droits de l’homme internationaux et israéliens organisent la manifestation non violente hebdomadaire contre la construction du mur d’annexion et la colonisation. Ils se dirigent vers le mur, interpellent les colons de la colonie de Mitiyahu, leur demandant de quitter la terre palestinienne. Les soldats postés dans le secteur tirent et lancent des grenades. Nombre de manifestants inhalent les lacrymogènes.

- Ni’lin, à l’ouest de Ramallah : après les prières le vendredi 3 août, Palestiniens, militants israéliens et internationaux manifestent pacifiquement contre la construction du mur et la colonisation. Ils se dirigent vers le mur et sont immédiatement agressés par l’occupant. Nombre d’entre eux respirent les lacrymogènes.

- Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah : vendredi 3 août après les prières, même manifestation dans ce village contre la construction du mur et les colonies. Quand ils se dirigent vers la porte érigée à l’entrée du village par les FOI, et qui conduit à des terres palestiniennes convoitées par les colons de la colonie Halmish, l’armée israélienne, déjà largement déployée dans le secteur, les agresse. De nombreux manifestants inhalent les lacrymogènes, et prennent des coups.

- Kufor Qaddoum, au nord-est de Qalqilya : toujours vendredi, même manifestation pour protester contre la fermeture maintenue de l’entrée est du village par les FOI. Les manifestants, palestiniens et internationaux, se dirigent vers l’entrée et sont tout de suite agressés par les soldats israéliens.

Deux manifestatns sont blessés, dont un journaliste, Ashraf Abu Shawish, 42 ans, touché par une grenade lacrymogène à la jambe droite et une autre à la main droite.


3 - Meurtres extrajudiciaires

Vers 19h10, positionnés à la frontière près de Karm Abu Salem poste frontière au sud de Rafah, les F.O.I. ont tiré des obus au voisinage de l’aéroport international de Gaza et de la périphérie Est de Rafah. Les hélicoptères dans le ciel de la région ont également ouvert le feu pendant environ 2 heures. La population locale a paniqué, mais aucune victime n’a été signalée.

Selon les enquêtes menées par le PCHR, à environ 14h00 ce Dimanche, 05 Août , un avion de combat israélien a tiré un missile sur une moto qui était montée par 2 membres de la résistance palestinienne. Ils étaient proches de Tal al-Sultan à l’Ouest de Rafah, au sud la bande de Gaza. En conséquence, Nadi Eid Okal,20 ans, de Rafah, a été tué en raison d’éclats d’obus à travers le corps et Ahmed Salem Saïd Ismaïl, 22 ans, de al-Toffah quartier de Gaza ville, a été blessé par des éclats à travers le corps. Son état est sérieux. Il a été transporté à l’Abu Yusef al-Najjar à Rafah hôpital, mais en raison de ses graves blessures, il a été transféré à l’hôpital Nasser à Khan Yunis. Les sources médicales ont diagnostiqué des brûlures au deuxième degré et sa jambe gauche a été amputée.

Les Autorités israéliennes ont déclaré sur leur site qu’en raison de leur coopération avec le Service général de sécurité, les Forces aériennes israéliennes avaient attaqué un groupe de terroristes dans le sud de Gaza. Ce groupe appartient au mouvement mondial du Djihad. L’objectif a été très précisément ciblé. Cette déclaration a précisé qu’ Ahmed Saïd Ismaïl, est membre du mouvement mondial du Djihad dans la bande de Gaza et le Sinaï. Il avait participé à une attaque à la frontiere avec l’Egypte le 18 juin au cours de laquelle un israélien avait été tué

Le poste frontière a été totalement fermé depuis 06 Août 2012 à la suite de cet d’incident qui a eu lieu dans le Sinaï, causant la mort de 16 soldats égyptiens. La récente fermeture du poste frontière de Rafah a créé une crise due à l’augmentation du nombre de personnes qui désirent quitter la bande de Gaza, en particulier les pèlerins et ceux qui sont venus de l’étranger pour visiter leurs proches à Gaza. Cela a également affecté la santé des patients palestiniens qui ont besoin d’un traitement médical à l’étranger.


4 - Bouclage maintenu des TPO

Israël a maintenu un bouclage hermétique sur les TPO et les restrictions aux déplacements des Palestiniens, dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée.

Bande de Gaza

Mouvements des personnes et des biens aux postes frontière

Rafah International

Date  :
 :
Partant à
l’étranger
 :
 :
Entrant dans la
bande de Gaza
 :
 :
Refoulés dans la
bande de Gaza
1er août  : 817  : 763  : 23
2 août  : 844  : 757  : 15
3 août  : "  : "  : "
4 août  : 916  : 615  : 38

5 août, 6 août et 7 août : fermé.

L’administration du poste frontière n’a pas publié son rapport quotidien le 05 Août 2012, car le passage a été fermé le lundi matin, 06 Août 2012, et les membres du personnel ne sont pas allés travailler. Il a été fermé par les autorités égyptiennes suite à l’assassinat de 16 soldats égyptiens et d’un blessé. un groupe armé inconnu avait attaqué un poste militaire égyptien près de la ville de Rafah, du côté égyptien. Les membres du groupe armé avaient également saisi 2 véhicules blindés appartenant à l’armée égyptienne et les avaient conduits en direction du poste militaire israélien de Karm Abu Salem, au sud-est de la bande de Gaza. Un des véhicules a explosé près de la frontière et l’autre a été détruit quand il a été ciblé par un avion israélien.

Karm Abu Salem (Kerem Shalom)

Le PCHR n’est pas en mesure de faire état des mouvements pour la période considérée, en raison de problèmes techniques. Son rapport hebdomadaire suivant en fera état.

Beit Hanoun (Erez)

Population  : 1er août - 2 août - 3 août - 4 août - 5 août - 6 août - 7 août
Patients  : 22 18 4 0 17 20 35
Accompagnateurs  : 24 21 4 0 14 18 32
Palestiniens venant d’Israël  : 8 4 0 0 25 12 2
Diplomates  : 0 2 0 0 0 6 0
Presse  : 0 0 0 0 0 1 0
Internationaux  : 14 60 3 0 8 4 15
Gazaouis  : 0 0 0 0 0 0 0
Gens d’affaires  : 82 92 0 0 100 98 88
Réunions d’affaires  : 0 4 0 0 1 0 5
Entretiens sécurisés  : 2 1 0 0 0 2 1
Personnalités  : 0 0 0 0 0 0 0
Ambulances vers Israël  : 1 3 1 2 1 0 1
Ambulances venant d’Israël  : 0 1 0 0 1 1 3
 :

Cisjordanie

Toute la Cisjordanie reste bouclée. Les restrictions aux déplacements ont même été renforcées.

Des centaines de barrages routiers permanents, gérés ou non par l’armée, sont dispersées à travers la Cisjordanie.

S’il est terminé, le mur d’annexion illégal s’étirera sur 724 km autour et à l’intérieur de la Cisjordanie, isolant davantage toute une population. 350 km sont déjà érigés, dont 99 %, à l’intérieur de la Cisjordanie, confisquant toujours plus de terres palestiniennes.

La plupart des principales routes qui conduisent aux communautés palestiniennes en Cisjordanie sont fermées, ou sous contrôle total des FOI.

Les FOI continuent de restreindre l’accès de Jérusalem-Est aux Palestiniens, au moyen de tout un système strict d’autorisations et d’un réseau de check-points.

Les FOI contrôlent désormais tous les accès à la vallée du Jourdain au moyen de quatre check-points permanents posés à ses entrées. Les Palestiniens qui habitent en dehors de cette zone ne sont pas autorisés à y pénétrer sans autorisation.
Les activités de colonisation et d’expansion des colonies imposent des restrictions supplémentaires aux mouvements des civils palestiniens.

Les FOI interdisent aussi les accès aux zones de tirs et aux réserves naturelles, lesquelles constituent environ 26 % de la surface totale de la Cisjordanie.

Les check-points militaires israéliens limitent aussi les mouvements des marchandises à l’intérieur même de la Cisjordanie.

Les civils palestiniens continuent d’être harcelés par les FOI, à Jérusalem et dans toute la Cisjordanie. Ils sont notamment régulièrement interpellés, fouillés et même arrêtés dans les rues par l’occupant.

- Jérusalem : les FOI maintiennent les restrictions graves aux déplacements des civils palestiniens pour entrer et sortir de la cité. Des milliers d’entre eux, de Cisjordanie et de la bande de Gaza, n’ont toujours pas accès à Jérusalem. De nombreux check-points ont été montés autour et dans la ville. Les restrictions sont même durcies chaque vendredi, jour de prière, empêchant ainsi de nombreux fidèles musulmans palestiniens d’aller prier à la mosquée al-Aqsa.

Vendredi, 3 août, les FOI ont durci ces restrictions aux Palestiniens qui attendaient pour aller prier à la mosquée al-Aqsa. La police d’occupation israélienne annonce qu’elle ne permet qu’aux Palestiniens de Cisjordanie, âgés de plus de (45) ans d’accéder à la mosquée sans autorisation. Elle annonce aussi que les femmes de tous âges et les enfants de moins de 12 ans peuvent aller à la mosquée. Ceci ne s’applique pas aux Palestiniens de la bande de Gaza, qui n’ont pas accès à la mosquée al-Aqsa durant le mois sacré du Ramadan pour y aller prier.

Dans ce contexte, les FOI avaient déployé des milliers de policiers et de gardes-frontière sur différentes parties de Jérusalem occupée, surtout dans la vieille ville et à proximité de la mosquée al-Aqsa, et sur les check-points aux principales entrées de la cité. Elles avaient aussi fermé les principales rues et routes qui longent les murs de la ville et dans les quartiers voisins.

Ramallah et al-Bireh :

  • vendredi 3 août, 8 h 30, les FOI reprennent position sur le check-point ?Attara, au nord de la ville, et
    • 20 h, elles montent un check-point au carrefour de Beit ?Aur al-Tahta, au sud-ouest, où elles bloquent les voitures palestiniennes et contrôlent les identités de leurs passagers ;
    • les deux check-points ont été retirés plus tard, sans arrestation à signaler ;
  • dimanche 5 août 9 h, les FOI reviennent au check-point d’Attara ;
    • 11 h 30, elles montent un check-point à l’entrée d’al-Mazraa al-Sharqiya, au nord-est ;
    • 21 h 30, un autre au carrefour ?Oyoun al-Haramiya, sur la route entre Ramallah et Naplouse ; elles arrêtent les voitures palestiniens et contrôlent les cartes d’identité de leurs passagers ;
    • les check-points sont retirés plus tard, sans arrestation.

Qalqilya :

  • jeudi 2 août, 15 h 40, les FOI montent un check-point à l’entrée est de Qalqilya ;
    • 16 h 30, un autre à l’entrée d’ ?Azzoun, à l’est ;
    • 22 h 55, un troisième check-point près de Nabi Elias ;
    • les trois check-points sont montés sur la route de Qalqilya à Naplouse, à l’est et au nord-est de Qalqilya, les FOI contrôlant les cartes d’identité des passagers et fouillant les véhicules et les bagages ; les check-points sont retirés plus tard, sans arrestation ;
  • vendredi 3 août, 2 h 10, les FOI posent un check-point entre al-Funduk et Jinsafout ;
    • 2 h 15, un autre au carrefour d’Imatin,
    • et 14 h 55, un autre à l’entrée est de Qalqilya ;
    • à 23 h 55, elles remontent à un check-point à cette entrée est ;
    • les 4 check-points sont posés sur la route de Qalqilya à Naplouse, à l’est et au nord-est de Qalqilya, les FOI contrôlant les cartes d’identité des passagers et fouillant les véhicules et les bagages ; les check-points sont retirés, sans arrestation ;
  • samedi 4 août, 3 h, les FOI posent un check-oint près de Jit ;
    • 10 h 30, un autre au carrefour de Jinsafout, et
    • 17 h 10, un à l’entrée de Kafr Laqef, à l’est de Qalqilya ;
    • un quatrième est monté vers 21 h 45, à l’entrée d’Azzoun ;
    • ces check-points sont posés sur la route de Qalqilya à Naplouse, à l’est et au nord-est de Qalqilya, les FOI contrôlant les cartes d’identité des passagers et fouillant les véhicules et les bagages ; les check-points sont retirés par la suite, sans arrestations de signalées.

Jéricho :

  • jeudi 2 août, 21 h, les FOI posent un check-point à l’entrée sud de Jéricho ; elles empêchent les Palestiniens de passer par cette entrée, fouillent les véhicules et contrôlent les identités des passagers, provoquant une grave crise de la circulation ; le check-point est retiré par la suite, sans arrestation ;
  • samedi 4 août, 8 h 30, les FOI posent un check-point à l’entrée d’Ein al-Dyouk, au nord de la ville,
    • et un autre vers 11 h 30, à l’entrée sud ;
  • dimanche 5 août, 8 h 30, un autre à l’entrée d’al-Zbeidat, au nord ;
    • 19 h, un à l’entrée sud de la vielle, et
    • 21 h 30, un à l’entrée de Marj al-Na’ja.

Arrestations sur les check-points militaires

Dimanche, 5 août, les FOI postées au check-point d’Abu al-Reesh, près de la mosquée Ibrahimi dans la vieille ville d’Hébron, arrêtent 2 frères :

  • Mohamed ?Atef Hamdan Taha, 14 ans, et
  • Mahmoud (13 ans), qui ont été transportés vers une destination inconnue.


5 - Activités de colonisation et agressions des colons contre les civils palestiniens et leurs biens

Israël poursuit ses activités de colonisation dans les TPO, en violation du droit humanitaire international, et les colons israéliens leurs agressions contre les Palestiniens et leurs biens.

Jeudi matin, 2 août, des colons da la colonie Giv’at Ariel, au nord de Ramallah, tentent de faire sauter une voiture appartenant à un Palestinien. La voiture, celle d’Abdul Kareem Khalil, est garée dans la cour d’une maison.

Les colons jettent des produits inflammables sous la voiture, puis des cigarettes avec une allumette enfoncée à ses deux extrémités ; résultat prévu, quand la cigarette est finie, les allumettes s’enflamment et font sauter le véhicule. Or la cigarette s’est éteinte et rien ne s’est produit. Les colons ont écrit sur les murs de la maison des inscriptions en hébreu disant « Quittez notre terre, prix à payer ».

Recommandations du PCHR à la communauté internationale

Document public

Pour plus d’informations, merci de vous rendre sur le site du PCHR, ou de le contacter à son bureau à Gaza ville par courriel : pchr@pchrgaza.org, ou par téléphone : (+972 (0)8 2824776 - 2825893).

Rapport hebdomadaire pour la période du 2 au 8 août 2012 : PCHR
sur Info-Palestine.net - traduction : JPP pour la Cisjordanie et Jacques Salles pour la bande de Gaza