16 septembre 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Vous êtes ici : Accueil > PCHR > Rapports PCHR

L’armée d’occupation harcèle la Cisjordanie

vendredi 29 août 2008 - 12h:02

Rapport PCHR - Cisjordanie
21 au 27 août

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Rapport hebdo du PCHR - partie Cisjordanie - semaine du 21 au 27 août 2008

Cette semaine en Cisjordanie :

9 Palestiniens (dont 5 mineurs) et un militant israélien pour les droits de l’homme ont été blessés par des tirs des FOI ; tous l’ont été lors de la dispersion d’une manifestation non violente dans le village de Ni’lin, près de Ramallah, où l’occupant y a aspergé en outre les manifestants d’un liquide putride.

53 incursions israéliennes ont eu lieu dans les communautés palestiniennes. 48 Palestiniens, dont 5 mineurs, ont été enlevés par l’occupant. Un Palestinien a été arrêté sur un check-point de Cisjordanie.

La colonisation s’est poursuivie contre les Palestiniens. Un secteur a été saisi par les forces d’occupation à Hébron pour construire une route coloniale.

Le siège s’est maintenu aussi hermétique sur les Territoires, et Gaza est restée isolée du monde.

(A partir du 23 août, les deux bateaux de Free Gaza ont magnifiquement brisé le blocus israélien contre Gaza, sous les projecteurs de la presse internationale - voir : Accoster dans le port de Gaza).

JPEG - 24.9 ko
Les 48 arrestations de cette semaine portent à 1 837 le nombre de Palestiniens
arrêtés en Cisjordanie depuis début 2008 (photo AP/Ballas)




Faits marquants

Tirs sur les Palestiniens : les FOI ont blessé 9 civils palestiniens, dont 5 mineurs, et un militant israélien pour les droits de l’homme dans le village de Ni’lin, près de Ramallah. Les FOI ont utilisé la force contre les manifestants non violents qui protestaient contre le mur d’annexion ; elles ont utilisé aussi un liquide d’une odeur nauséabonde projeté sur les manifestants.

Incursions : 53 incursions de l’armée dans les villes, villages et camps de réfugiés cette semaine. 48 Palestiniens ont été arrêtés, dont 5 mineurs. Le nombre de Palestiniens arrêtés depuis début 2008 est porté à 1 837 pour la Cisjordanie.

Restrictions des déplacements : le siège s’est maintenu à un haut niveau sur la Cisjordanie, notamment à Jérusalem-Est où des milliers de Palestiniens sont constamment interdits d’accès à la cité et spécialement le jour de la prière, empêchés d’aller à la mosquée Al-Aqsa.

On compte aujourd’hui environ 600 barrages routiers permanents. Ce sont des check-points tenus ou non par l’armée dispersés à travers toute la Cisjordanie. En plus, chaque semaine, 60 à 80 check-points volants sont subitement posés à travers tout le territoire. Au cours de cette semaine, l’armée d’occupation a arrêté un Palestinien sur un passage frontalier avec le Jordanie.

Une fois terminé, le mur d’annexion, illégal, s’étirera sur 724 kilomètres autour de la Cisjordanie, isolant encore davantage l’ensemble de la population. 350 km sont déjà érigés et environ 99% du mur sont montés à l’intérieur même de la Cisjordanie, confisquant toujours plus de terres palestiniennes.

Environ 500 km de routes à droit restreint ou refusé pour les Palestiniens sillonnent la Cisjordanie. Environ un tiers de la Cisjordanie, dont Jérusalem-Est, n’est pas accessible aux Palestiniens sans une autorisation remise par l’occupant. Ces autorisations sont extrêmement difficiles à obtenir.

Le harcèlement et les agressions des FOI sur les manifestants non violents se poursuivent. Des civils sont toujours harcelés à Jérusalem et en Cisjordanie, constamment stoppés et fouillés dans les rues.

Violations israéliennes recensées cette semaine en Cisjordanie (21 au 27 août)

JPEG - 23.3 ko
Agriculteur palestinien dans la région de Qalqylia,
dans le nord-ouest de la Cisjordanie.




1 - Incursions dans les territoires palestiniens et agressions contre les civils

Jeudi 21 août : Tulkarem, Ramallah, Jénine, Hébron, Naplouse. 18 arrestations.

Tulkarem : vers 1h du matin, l’armée rentre dans le camp de Nour Sham à l’est de Tulkarem. Incursion, fouilles de maisons, une arrestation.

Ramallah : incursion dans le village de Souther al-Mazra’a, au nord de la ville ; 3 arrestations (18, 17 et 17 ans). Vers 1h30, l’armée rentre dans Beit Reema, un village au nord-ouest. Pas d’arrestation. Village de Ni’lin, à l’ouest, vers 2h30, 2 arrestations dont un mineur.

Jénine : 1h30 environ, dans le camp et la ville de Jénine, incursion, fouilles et une arrestation. Vers 2h30, l’armée rente dans Qabatya, au sud-est, pas d’arrestation. Et à la même heure, dans le village de Jaba, pas d’arrestation.

Hébron : vers 2h, village de Beit Oula à l’ouest de Hébron, 5 Palestiniens sont arrêtés. Vers 2h15, à Beit ?Awa, au sud-ouest, fouille de la maison d’un Palestinien que l’occupant prétend rechercher mais qui n’est pas pris. Au même moment, incursion dans le village d’al-Koum, au sud, pas d’arrestation.

Naplouse : vers 1h15, ville et camp de Balata, incursion, fouilles, 4 arrestations.

Vers 14h dans le village de Kufor Qallil, à l’est de Naplouse, un détachement des forces d’occupation pénètre dans le village déguisé en arabe à bord de 2 véhicules civils avec immatriculation palestinienne. Les deux véhicules s’arrêtent près d’une maison appartenant à Waleed ?Abdul Jaleel ?Aamer, à l’entrée du village. Plusieurs personnes vêtues en civil descendent des véhicules et pénètrent de force dans la maison. Elles enlèvent un Palestinien de 22 ans, Muntsser Waleed ?Aameer, membre des brigades Abu ?Ali Mustafa (branche armée du Front populaire pour la libération de la Palestine - FPLP) et un autre de 19 ans, Naseer Bassel ?Aamer, membre des brigades al-Aqsa (branche armée du Fatah). Peu après, 6 véhicules militaires des forces d’occupation entrent dans le village pour protéger le repli du détachement en civil. Plus tard, les FOI ont déclaré qu’elles avaient arrêté 2 Palestiniens recherchés à Kufor Qallil.

Vendredi, 22 août : Ramallah, Bethléhem, Naplouse. 10 arrestations.

Ramallah : vers minuit, village de Bitounia, à l’ouest de la ville, incursion, fouilles et 4 arrestations (entre 22 et 25 ans).

Bethléhem : vers 1h, incursion dans le camp de Deishé, au sud, 3 arrestations. Vers 1h30, village d’al-Shawawra, à l’est : 3 arrestations (de 21 à 23 ans).

Naplouse : vers 2h15, l’armée rentre dans la cité et le camp voisin d’ ?Ein Beit al-Maa, pas d’arrestation. Vers 3h, dans le nord du village d’ ?Assira, au nord de Naplouse, pas d’arrestation.

Samedi, 23 août : Ramallah, Bethléhem. 3 arrestations.

Ramallah : vers 1h, incursion dans le village de Silwad, au nord, une arrestation. Vers 1h30, dans Ramallah et al-Bireh, l’armée patrouille dans les rues et se retire peu après.

Bethléhem : vers 1h30, dans al-Shawawra pour la deuxième nuit consécutive, 2 arrestations (22 et 23 ans).

Dimanche, 24 août : Bethléhem, Tulkarem.

Bethléhem : à nouveau le village d’al-Shawawra, après des fouilles l’armée convoque un Palestinien pour interrogatoire. Vers 2h, incursion dans le village d’Abu Enjaim, à l’est, pas d’arrestation.

Tulkarem : ville et camp de réfugiés, vers 6h du matin. Patrouilles dans les rues et repli.

Lundi, 25 août : Jénine, Ramallah, Bethléhem, Tubas. 5 arrestations.

Jénine : village de Qabatya, vers minuit et demi : incursion, fouilles, pas d’arrestation. Vers 1h15, dans le village d’al-Jdaida, au sud-est : fouille d’une maison précise, pas d’arrestation. Au même moment, dans le village de Misliya, pas d’arrestation.

Ramallah : vers 1h dans le camp d’al-Jalazoun, au nord, fouille d’une maison appartenant à Ahmed Baraka, l’armée arrête ses 2 fils : 23 et 21 ans. Vers 2h, à Ramallah et à al-Bireh, fouilles, sans arrestation.

Bethléhem : vers 2h15, 3 incursions simultanées : à Deir Salah, un village à l’est de la ville, fouilles et 3 arrestations (de 20 à 25 ans) ; à al-Obaidiya, à l’est, pas d’arrestation ; village d’al-Shawawra à nouveau, pas d’arrestation.

Tubas (entre Jénine et Naplouse, Cisjordanie nord) : également trois incursions simultanées vers 3h : dans la ville de Tubas, dans le village de Tammoun, au sud-est, et dans le camp d’al-Fara’a, au sud, où l’armée pénètre, patrouille dans les rues et se replie.

Mardi, 26 août : Hébron, Jénine, Bethléhem. Une arrestation.

Hébron : vers minuit, raid dans le village de Sourif, au nord, où l’armée fouille la maison de Shareef ?Ali Edwan et l’arrête.

Jénine : vers 1h30, ville et camp de Jénine, fouilles de différentes maisons, sans arrestation. Vers 3h, incursion dans le village de Kufor Raei, au sud-ouest, pas d’arrestation. Vers 4h, village d’ ?Arraba, au sud-ouest, pas d’arrestation.

Bethléhem : camp de Deishé, 2h30 environ, fouille d’une maison mais sans arrestation.

Mercredi, 27 août : Hébron, Naplouse, Jénine. 5 arrestations.

Hébron : vers 1h, incursion dans la cité, une arrestation. Au même moment, dans le village de Beit Oula, à l’ouest, une arrestation. Plus tard dans le village d’al-Koum, à l’ouest, 3 Palestiniens, juste après la prière de l’aube, sont stoppés, contrôlés et arrêtés.

Naplouse : vers 1h30, cité et camp de Balata tout proche, incursion et fouilles de maison, pas d’arrestation. Simultanément, dans le village de Kufor Qallil à nouveau, pas d’arrestation.

Jénine : 5 incursions en l’espace d’une heure dans et autour de Jénine, mais sans arrestation. Vers 1h30, à al-Yamoun, Kufor Dan ; vers 2h, ville de Jénine et camp de réfugiés ; vers 2h30, al- ?Araqa et Fahma.

JPEG - 12.5 ko
Dans son propre pays.




2 - Siège des territoires palestiniens occupés

Ce siège se poursuit à haut niveau avec de graves restrictions sur la liberté de déplacements des civils.

Naplouse : maintien des restrictions graves aux mouvements des Palestiniens. Jeudi 21 août, les soldats sur différents check-points autour de la cité imposent de nouvelles restrictions. Samedi matin, 23, sur le check-point de Za’atara, au sud de la ville, l’armée procède à des contrôles approfondis, c’est-à-dire, des heures de plus à attendre pour les Palestiniens. Dimanche et lundi matin, 24 et 25, idem, au même endroit. Mardi matin 26, sur différents check-points autour de Naplouse, restrictions renforcées. Vers 14h, le jeudi 27, l’occupant ferme al-Bathan et les 17 check-points des entrées nord-est et nord-ouest de Naplouse, sans donner la moindre raison.

Tulkarem : Mêmes restrictions sévères aux déplacements des Palestiniens. Jeudi 21 août, sur différents check-points autour de la cité, de restrictions nouvelles sont imposées. Au check-point de Wad al-Teen, au sud, contrôle prolongé. Vendredi 22, l’armée monte un barrage à l’entrée ouest de Deir al-Ghossoun, au nord, elle y arrête et contrôle tous les véhicules palestiniens. Samedi 23, sur le check-point d’Ennab, à l’est, contrôle prolongé. Dimanche 24, nouveau barrage à l’entrée ouest du village d’ ?Attil, au nord, arrêt et fouille des véhicules. Lundi 25, fermeture du check-point de Wad al-Teen, de 6 à 9h (heures de pointe). Et mardi 26, à Ennab, restrictions supplémentaires.

Jéricho : Cette ville connaît également les restrictions les plus sévères. Sur le check-point du DCO, au sud de la ville, contrôle prolongé, spécialement le lundi et mardi 25 et 26.

Frontière jordanienne : vers 20h, le samedi 23, les troupes d’occupation au point de passage international d’al-Karama, sur la frontière jordanienne, arrêtent un jeune Palestinien de 21 ans, du village de Sirris à l’est de Jénine, alors qu’il rentrait en Cisjordanie et venait de Jordanie.

JPEG - 59.7 ko
Bi’lin : Palestiniens, internationaux et militants israéliens contre l’occupation.
(site Bi’lin)




3 - Construction du mur d’annexion

En dépit de l’avis de la Cour internationale de Justice du 9 juillet 2004 déclarant ce mur illégal et demandant aux Etats d’agir pour qu’Israël respecte les dispositions de cet avis, l’Etat occupant poursuit la construction de ce mur sur le territoire de Cisjordanie.

Durant les manifestations organisées par les Palestiniens, auxquelles participent des internationaux et des militants israéliens pour les droits de l’homme, l’occupant réagit toujours avec la même violence notamment dans les villages de Bil’in et de Ni’lin, à l’ouest de Ramallah. 10 manifestants ont été blessés par des tirs à balles d’acier enrobées de caoutchouc, et des dizaines d’autres souffrent des inhalations des gaz.

Ni’lin. Jeudi midi, 21 août. Les manifestants se rassemblent dans le centre du village et se dirigent vers le secteur où les FOI sont en train de raser les terres pour construire une section du mur. Tirs et grenades lacrymogènes sur les manifestants. 10, dont 5 mineurs et un militant israélien, sont blessés. Tous par balles.

Vendredi midi 22, après la prière, même manifestation, même violence de l’armée. Nombre de manifestants sont indisposés par les gaz.

Bil’in. Vendredi 22 après la prière, manifestation identique au cours de laquelle les Palestiniens, internationaux et militants israéliens veulent se rendre sur le mur, mais rencontrent la même violence chez les soldats de l’occupation. En plus des gaz, les manifestants sont aspergés d’un liquide verdâtre nauséabond traité chimiquement et qui colle aux vêtements. (Voir le site de Bil’in)

4 - Colonisation

La colonisation ne connaît pas d’arrêt. Le jeudi 21, l’armée publie un ordre de saisie de terres palestiniennes au nord-ouest de Hébron, pour y construire une route réservée aux colons et un poste militaire. Les FOI n’ont laissé qu’une semaine au propriétaire palestinien pour faire recours contre cet ordre. Il est prévu que la route fasse 147 mètres de long et 6 mètres de large, et un poste de l’armée sera monté au bout.

Document public

Pour plus d’informations et notamment le nom des victimes, merci de consulter notre site (http://www.pchrgaza.org) ou nous contacter au bureau du PCHR à Gaza par mel (pchr@pchrgaza.org) ou par téléphone (+972 (0)8 2824776 - 2825893).

Le rapport Cisjordanie et bande de Gaza est publié sur : PCHR Gaza - Traduction : JPP pour les Amis de Jayyous


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.