16 septembre 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Vous êtes ici : Accueil > PCHR > Rapports PCHR

Rapport n° 49 sur les violations israéliennes des droits humains

dimanche 16 décembre 2007 - 07h:08

PCHR - 6 au 12 décembre

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Au cours de la semaine du 6 au 12 décembre les Forces Israéliennes d’Occupation (FOI) ont assassiné 8 Palestiniens dont 3 civils. 5 de ces victimes sont tombées au cours de l’offensive lancée dans le sud de la bande de Gaza.

Palestinian Centre for Human Rights
Rapport complet à : http://www.pchrgaza.org/files/W_rep...

JPEG - 17.2 ko
14 décembre 2007 - Bande de Gaza, Beit Lahiya - Un jeune garçon palestinien blessé par des tirs israéliens couvre son visage avec un pansement - Photo : AP/Emilio Morenatti

Extraits du rapport

Il faut ajouter 12 blessés dans la bande de Gaza. En Cisjordanie les FOI ont fait 9 blessés dont 5 journalistes et un militant des Droits de l’Homme.

Les FOI ont conduit 22 incursions au cours desquelles elles ont arrêté 29 civils.

13 hectares de terres cultivées ont été défoncées sur Khan Younis et plusieurs maisons ont été réquisitionnées et transformées en postes militaires.

Plusieurs organes d’information se sont vus confisquer leur matériel à Naplouse ; 32 oliviers ont été arrachés à Hébron et une maison a été détruite à Jérusalem .

7 civils dont deux mineurs ont été arrêtés aux différents postes de contrôle émaillant la Cisjordanie.

La bande de Gaza est toujours complètement isolée du monde extérieur. Le nombre des grands malades décédés pour avoir été retenus à Erez Beit Hanoun s’élève à 15.

Jeudi 6 décembre - 05h00

Selon l’ enquêteur du PCHR, Majed ?Awni Matar, 29 ans, de Beit Lahia, se rendait avec son frère Mazen à Abu Safiya à l’Est de Jabaliya à environ 1000 mètres de la frontière pour chasser les oiseaux comme à leur habitude. D ?autres étaient déjà sur les lieux. A 07h30, depuis la frontière, les FOI ouvrent le feu sur eux. Certains essayent de s’enfuir. Matar est touché à la tête. Il est mort, vidé de son sang, les ambulances étant dans l’impossibilité d’accéder sur les lieux à cause des tirs intenses

Vendredi 7 - 07h40

Bahjat Mohammed Barak Abu Daqqa, 30 ans, de al-Fukhari au S.E. de Khan Younis était sur son tracteur en train de labourer une parcelle de terre appartenant à la famille Hamad de Khuzza’ village. Il travaillait à environ 600 mètres de la frontière. Deux de ses oncles étaient avec lui. Depuis leur mirador situé à la frontière les FOI les observaient. Quelques tirs les mettent en alerte. Abu Daqqa essaye alors de s’enfuir. Mais il est rattrapé par les balles. Il est tué par l’une d’elles. Ses deux oncles réussissent à passer au travers.

Jeudi 11 : Toute la journée les FOI ont menacé la population de ré envahir la bande de Gaza et ont pénétré dans al-Fukhari au S.E. de Khan Younis. Puis elles se sont dirigées sur le poste frontière de Sofa, coupant l’artère principale, la Salah el Din, qui relie Khan Younis à Rafah.

L’opération a débuté à 00h00 avec de nombreux blindés. Plusieurs maisons ont été réquisitionnées et transformées en postes militaires. Au petit jour les FOI somment par haut parleurs tous les hommes âgés de 15 à 50 ans de se rassembler. Certains sont embarqués. Ils seront relâchés dans la soirée à l’exception de ?Atwa ?Abdullah al- ?Omour, 40 ans.

A 08h00 toute circulation entre Rafah et Khan Younis est interrompue. A 09h10 un tank tire un d’obus sur une maison en construction, appartenant à la famille Ashour . Bilan : 3 blessés dont 2 résistants. Quelques minutes plus tard des civils se rendent sur place pour constater les dégâts. Le tank retire 2 obus. Khalil Mohammed al-Aswad, 26, ans et Mohammed Jamal Abu Hamra, 19 ans, tous 2 membres de la résistance et Mohammed Hussein ?Aashour, 36 ans sont tués sur le coup .

Les 2 journalistes sur les lieux témoignent : « J’ai photographié les 3 corps écroulés sur la terrasse de la maison, l’un des corps était coupé en 2. Pendant que les FOI continuaient de tirer j’ai pu continuer à filmer parce que j’avais un bon abri, mais quelques instants plus tard les FOI tirent à nouveau sur la terrasse poussière et fumée envahissent l’atmosphère. Mon collègue Abou Ghalwa perd connaissance. Plusieurs personnes parviennent à charger les 2 corps dans une ambulance qui les a menés à l’hôpital, j’ai transporté le 3ème dans ma voiture. »

20 minutes plus tard 2 obus touchent un groupe de résistants. 6 d’entre eux sont plus ou moins grièvement blessés : Membres amputés pour certains ; Mahmoud Abou Mustafa 23 ans meurt vers 15h.15. Tous ces tirs non ciblés font 3 victimes civiles sérieusement touchées. 17h.30 un drone tire un missile sur un autre groupe de résistants : Omar Hasan Khalil 22 ans est tué. Au cours de l’incursion 13 hectares de cultures sont défoncées. Un atelier de réparation de meubles est détruit. Le retrait des troupes n’intervient qu’à 20h.30.

00h.30 des blindés pénètrent à 1500m. dans Beit Hanoun. Ils viennent en renfort pour couvrir une unité spéciale qui s’était infiltrée dans le secteur du collège agricole et était malmenée par la résistance. En complément, l’aviation des FOI tire un missile sur un groupe de résistants embusqué près de la clinique de l’UNRWA. Hussam Saleh Nashwan 26 ans est tué, 3 autres sont blessés. Les FOI se retirent à 5h00

Aux postes frontière : Seul Karm abu Salerm a connu une amélioration laissant sortir 7 containeurs de fraises et de fleurs coupées le 5, 6 containers des mêmes denrées le 6, le 9 deux, le 10 deux et le 11 deux.

Palestine 33 - tel : 05 56 62 05 78
Courriel : jacques.salles@wanadoo.fr
Site : http://palestine33.free.fr

13 décembre 2007 - PCHR - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.pchrgaza.org/files/W_rep...
Traduction : Jacques Salles


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.