16 septembre 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Vous êtes ici : Accueil > PCHR > Rapports PCHR

Rapport sur les violations israéliennes des droits humains

jeudi 29 septembre 2011 - 17h:57

PCHR du 22 au 28 septembre 2011

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Les Forces d’occupation israéliennes (FOI) poursuivent leurs agressions méthodiques contre les Palestiniens et leurs biens dans les Territoires palestiniens occupés (TPO).

Durant cette semaine du 22 au 28 septembre 2011 :

  • un civil palestinien a été tué et 7 autres blessés, dont un mineur, par les FOI à Qasra, au sud-est de Naplouse ;
  • les FOI ont poursuivi leurs agressions contre les pêcheurs palestiniens dans la bande de Gaza ;
  • les FOI ont continué d’user de la violence contre les manifestations pacifiques en Cisjordanie :
    • 18 civils palestiniens, dont 6 mineurs, et un militant français pour les droits humains ont été blessés ;
  • les FOI ont mené 36 incursions dans les communautés palestiniennes en Cisjordanie :
    • elles ont arrêté 4 Palestiniens, dont un député du Conseil législatif palestinien ;
  • Israël a maintenu un siège total sur les TPO et l’isolement de la bande de Gaza du monde extérieur ;
  • les FOI ont poursuivi leurs activités de colonisation de la Cisjordanie et les colons israéliens leurs agressions contre les civils palestiniens et leurs biens :
    • les FOI ont approuvé la construction de 1100 logements dans la colonie Gilo, au sud de Jérusalem occupée ;
    • elles ont confisqué 148 dunums (14,8 ha) de terres à Battir, à l’ouest de Bethléhem ;
    • les colons israéliens ont brûlé 590 arbres ;
    • et posé des banderoles racistes antipalestiniennes sur les principales routes de Cisjordanie.
JPEG - 78.8 ko
Un civil palestinien agressé par des colons israéliens à Qasra, au sud-est de Jénine.




Violations israéliennes recensées durant la semaine du 22 au 28 septembre 2011

1 - Incursions dans les zones palestiniennes et agressions contre les civils palestiniens et leurs biens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza

Jeudi 22 septembre

7 h 45, des canonnières israéliennes stationnées en face de la plage de Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza, ont ouvert le feu sur des bateaux en pêche près de la rive. À environ 8 h, les vedettes se sont échouées et ont détruit les filets de pêche appartenant à des pêcheurs. Quelques filets de pêche ont été tirés dans la mer. A leur approche les pêcheurs ont fui la zone de crainte pour leur vie en laissant leur matériel de pêche. Aucune victime n’a été signalée.

Les pêcheurs qui ont perdu leurs filets de pêche sont :

  • Mohammed Abed Qussai al-Sultan, 33 ans ;
  • Ramadan Ramadan Ghaleb al-Sultan, 36 ans ;
  • Mou’nis Abed Ramadan Zayed, 34 ans ;
  • Ahed Ziad Mahmoud Zayed, 34 ans, et
  • Subuh Mohammed Hassan al-Sultan, 50 ans,

qui vivent tous à Beit Lahia.

Il convient de noter que ces canonnières israéliennes ont effectué une attaque similaire le mardi matin, 20 septembre 2011, quand elles ont tiré sur des pêcheurs palestiniens et leurs bateaux, détruisant ainsi plusieurs filets de pêche en les tirant à la mer. Ces attaques provoquent une perte de ressources pour les pêcheurs et mettent leur vie en danger.

19 h, les FOI entrent dans Tulkarem. Elles patrouillent dans les rues quelques temps avant de se retirer.

20 h 40, incursion dans al-Hfaira, au sud-est de Jénine.

21 h, dans Ya’bad, au sud-ouest de Jénine.

22 h 30, dans Toura al-Gharbiya et al-Khiljan, même secteur.

23 h 15, les FOI pénètrent sur la zone de Sanour al-Zawia, au sud de Jénine. Selon les témoins, des tirs ont été entendus dans le secteur. Puis, les FOI se sont retirées.

Vendredi 23 septembre

1 h 30, les FOI entrent dans Bir Zeit, au nord de Ramallah.

9 h 30, dans Beit Siera, à l’ouest de Ramallah.

12 h, dans Deir Ballout, à l’ouest de Salfit, l’occupant se retirant vers 13 h.

Dans l’après-midi, les FOI tuent un civil palestinien et en blessent 7 autres alors qu’elles font irruption dans le village de Qasra, au sud-est de Naplouse, pour assurer la protection d’un groupe de colons israéliens qui mènent une opération sur les terres du village.

Selon l’enquête conduite par le PCHR, vers 13 h 10, après les prières du vendredi, des Palestiniens de Qasra remarquent qu’un groupe de colons israéliens de la colonie Yish Kodish pénètre dans le secteur d’al-We’ar (Al-Marah 2) dans le sud du village. Les colons qui tiennent des drapeaux israéliens se rassemblent sur un terrain appartenant au Dr Samir Mustafa Ibrahim Hassan, originaire de Qasra mais qui vit actuellement à Jérusalem occupée. Les Palestiniens se regroupent et marchent en leur direction. Quand les Israéliens qui sont à l’intérieur d’une tente - montée sur une colline (à Al-Marah 2) à près de 100/120 mètres des colons - voient les Palestiniens se regrouper, 7 soldats sortent de la tente et installent un check-point. Les colons se rassemblent à 40 mètres derrière les soldats.

Les soldats ordonnent aux Palestiniens de retourner au village, mais ceux-ci refusent et exigent que les colons quittent leurs terres. Une dispute éclate entre les soldats et les Palestiniens. Quelques minutes plus tard, arrivent des renforts. Un officier descend de l’un des véhicules et demandent aux soldats de laisser deux minutes aux Palestiniens pour quitter le secteur. Il donne comme instruction aux soldats de tirer des lacrymogènes sur les Palestiniens s’ils n’obéissent pas. Les Palestiniens refusent d’obéir aux ordres de l’occupant. Aussitôt, les FOI les attaquent et lancent plus de 50 grenades lacrymogènes sur eux. Les Palestiniens se retranchent alors vers la maison la plus proche du village. De nouveaux renforts israéliens arrivent et s’affrontent aux Palestiniens qui lancent des pierres sur l’occupant. Il en advient un sérieux accrochage près d’al-Dowwar et al-Khazan, dans le sud de Qasra. L’affrontement se poursuit pendant trois heures, les FOI tirant à balles caoutchouc sur les civils palestiniens. Vers 16 h 20, les FOI lancent un grand nombre de lacrymogènes sur les manifestants près d’al-Khazan, une est lancée à tir tendu directement sur un manifestant qui est blessé.

Le Palestinien blessé est Isam Kamal Abed Badran, 37 ans. Il est touché d’une balle qui pénètre dans son côté droit et ressort par l’épaule gauche. Il est emmené à l’hôpital Rafidya à Naplouse où il décède en dépit des tentatives des médecins pour lui sauver la vie.

7 autres civils, dont un mineur, sont blessés dans les affrontements :

  • Hamza Yousef Hassan, 25 ans, blessé d’une balle caoutchouc reçue dans l’oreille gauche ;
  • Sadiq Mohammed Farah, 21 ans, blessé d’une balle dans le cou ;
  • Mohammed Ammar Oudeh, 16 ans, qui souffre de brûlures au ventre, touché directement par une grenade lacrymogène ;
  • Jawad Shaher Hassan, 18 ans, blessé d’une balle dans une main ;
  • Rami Yousef Fayez, 38 ans, également blessé dans une main ;
  • Samer Mohammed Kharyoush, 22 ans, blessé d’une balle dans le bassin, et
  • Yousef Mohammed Misbah, 20 ans, blessé de deux balles dans les jambes.

Alors que se déroule l’attaque des colons israéliens à Qasra, les soldats torturent deux jeunes hommes, et laissent les colons leur lancer des pierres.

Dans son témoignage au PCHR, ?Ammar Samer Masammer, 18 ans, déclare :

« Après la prière du vendredi 23 septembre, alors que je me trouve à la maison, dans le secteur d’al-Kazan, dans le sud de Qasra, au sud de Naplouse, j’entends les haut-parleurs des mosquées du village appeler la population à se rendre à al-We’ar et Bassilta, des zones dans le sud du village, des colons israéliens s’en prenant à des cultures. Immédiatement, je me dirige vers les zones indiquées avec d’autres hommes. Quand j’y arrive, je vois 17 à 20 colons en train d’arracher des arbres qui appartiennent à Bahjat Fawzi Hassan. Quand ils nous aperçoivent, les colons nous lancent des pierres, et nous, nous répondons. Bientôt, 2 soldats arrivent et s’arrêtent derrière nous. Les soldats descendent et nous encerclent. Ils m’attrapent, avec Fat’hi Fayez Hassan, 14 ans. Ils me forcent à m’asseoir à terre et me passent les menottes. Immédiatement, je vois un colon arriver sur moi et ramasser une pierre. Je me rends compte qu’il a l’intention de me la jeter. J’essaie de me lever, mais un soldat me frappe à la tête avec la crosse de son fusil. Le colon s’approche de moi et me frappe à l’ ?il droit avec la pierre. Du sang me couvre le visage. Les soldats me repoussent vers le sol et se mettent à me taper violemment. Bientôt, un soldat me pousse vers une jeep et me pousse à l’intérieur.

Les soldats alors amènent l’autre jeune dans la jeep et le frappent avec violence lui aussi. Ils nous emmènent vers les collines. Là, ils nous sortent de la jeep. Et nous frappent. »

18 h 30, les FOI entrent dans Jéricho.

21 h, dans al-Zawia, à l’ouest de Salfit.

22 h, dans Zeita, au nord de Tulkarem, où les FOI patrouillent et montent un check-point à l’entrée du village, arrêtant et fouillant tous les véhicules palestiniens. Puis elles se retirent.

22 h 30, dans la zone située entre Brouqin et Kufor al-Dik, à l’ouest de Salfit. Les FOI ratissent le secteur pendant quelques temps et se retirent.

Samedi 24 septembre

Minuit, les FOI entrent dans al-Bireh.

8 h, dans le camp de réfugiés d’ ?Ein al-Sultan, au nord-ouest de Jéricho.

10 h, dans Qarawat Bani Zaid, au nord-ouest de Ramallah.

14 h 25, dans Hijja, à l’est de Qalqilya.

17 h 30, dans Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah.

22 h, dans Zeita, au nord de Tulkarem.

Dimanche 25 septembre

Une heure, incursion des FOI dans Jaba’, au sud de Jénine.

19 h 45, dans  ?Izbat al-Tabib, à l’est de Qalqilya.

20 h, dans le secteur situé entre la banlieue Thinnaba et Kufor al-Labad, à l’est de Tulkarem. Les FOI ratissent la zone et partent.

21 h 10, dans Beit Liqya, à l’ouest de Ramallah.

Lundi 26 septembre

3 h, les FOI entrent dans le camp de réfugiés de Nour Shams, à l’est de Tulkarem.

11 h 30, des véhicules civils israéliens s’arrêtent près du bureau du CICR à Sheikh Jarrah, un quartier de Jérusalem occupée. Des gens en descendent et provoquent une dispute avec des agents de la Croix-Rouge et un certain nombre de Palestiniens rassemblés dans une tente de sit-in, montée par des députés du Conseil législatif palestinien menacés d’être expulsés de Jérusalem. Ahmed Mohammed ?Attoun, député au CLP, qui se prépare pour une conférence de presse, se tient devant la tente. Bientôt, les querelleurs se dirigent vers la cour de la Croix-Rouge et arrêtent ?Atwan. Ces querelleurs sont des soldats déguisés en civil, d’un détachement d’infiltration. D’autres membres du Conseil législatif palestinien échappent à l’opération du fait qu’ils se trouvent loin de la tente.

14 h 30, les FOI entrent dans Faqqouo’a, au nord-est de Jénine.

19 h 20, dans  ?Azzoun, à l’est de Qalqilya.

22 h 55, dans Bidya, à l’ouest de Salfit.

Mardi 27 septembre

2 h, incursion des FOI dans Brouqin, à l’ouest de Salfit, où elles arrêtent 2 Palestiniens :

  • Ussama Jamal al-Shua’ibi, 25 ans, et
  •  ?Othman Jamal al-Shu’aibi, 20 ans.

10 h 30, dans  ?Izbat Shoufa, au sud-est de Tulkarem.

14 h 45, dans Seer, au sud de Jénine et dans al-Jdaida, au sud-est.

20 h 30, dans Seer à nouveau, au sud de Jénine.

Mercredi 28 septembre

2 h, incursion dans al-Jdaida, au sud-est de Jénine.

4 h 30, des canonnières israéliennes stationnées en face de la plage de Beit Lahia au nord de la bande de Gaza ont ouvert le feu sur des bateaux de pêche. Les pêcheurs ont été contraints de rentrer à terre. Aucune victime n’a été signalée.

2 - Usage d’une force démesurée contre les manifestations non violentes protestant contre la colonisation et la construction du mur d’annexion

« La 194 est l’État de Palestine »

Durant la dernière semaine, les FOI ont continué d’user de violence contre les Palestiniens, militants internationaux et israéliens des droits de l’homme, qui organisent des manifestations non violentes en Cisjordanie, contre la colonisation et la construction du mur d’annexion.

18 Palestiniens (dont 6 mineurs) et militant français, ont été blessés. De plus, des dizaines de manifestants ont subi l’inhalation des lacrymogènes ou pris des coups par les soldats de l’occupation.

Bi’lin, à l’ouest de Ramallah : le vendredi 23 septembre après la prière, Palestiniens, militants internationaux et israéliens organisent la manifestation hebdomadaire non violente contre le mur d’annexion. Ils lèvent des drapeaux palestiniens et scandent des slogans appelant à la fin de l’occupation et du mur d’annexion, et à la libération de tous les prisonniers palestiniens. De plus, les manifestants chantent « La 194 est l’État de Palestine » et lâchent des ballons et des cerfs-volants aux couleurs du drapeau palestinien. Ils brandissent des banderoles appelant le monde à reconnaitre l’État de Palestine et des drapeaux du soulèvement libyen, de même qu’un drapeau américain sur lequel le mot VETO est écrit. Ils se dirigent tous vers la terre palestinienne dont la Haute Cour israélienne a ordonné le retour à ses propriétaires palestiniens. Quand ils arrivent à la réserve naturelle (Abu Lemon), les manifestants longent le mur et lâchent des ballons et des cerfs-volants. Ils se servent aussi de mégaphones pour demander aux colons israéliens de la colonie Mitiyaho Mizrach d’en partir. Les soldats israéliens postés dans le secteur tirent sur les manifestants, à balles caoutchouc, lancent des grenades lacrymogènes et assourdissantes. De nombreux manifestants inhalent les lacrymogènes.

Ni’lin, à l’ouest de Ramallah : vendredi 23 septembre, après la prière, les Palestiniens avec des internationaux se dirigent en manifestation non violente vers le mur en construction sur les terres du village. Ils scandent des slogans appelant les Palestiniens à la réconciliation, à s’engager pour les droits inaliénables des Palestiniens et dans la résistance à l’occupation. De plus, ils chantent, « La 194 est l’État de Palestine » et d’autres slogans contre le président américain et son discours aux Nations-Unis qui défend l’occupation israélienne. Les manifestants sont agressés par les troupes israéliennes postées près du mur. Les soldats tirent à balles caoutchouc, lancent des bombes sonores et des lacrymogènes, que de nombreux manifestants respirent.

Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah : vendredi 23 septembre, après la prière, même manifestation contre la confiscation de terres palestiniennes et la colonisation. Palestiniens, militants internationaux et israéliens lèvent des drapeaux palestiniens, scandent des slogans contre les USA, appellent à la fin de l’occupation et chantent, « La 194 est l’État de Palestine ». Alors qu’ils arrivent sur les terres convoitées par les colons de la colonie Halmish, l’armée attaque.

Jihad Mohammed Tamimi, 22 ans, est blessé d’une balle dans la tête, et un militant français, Chris Hoppy, 38 ans, reçoit une grenade lacrymogène dans la jambe droite. Tous les deux sont transportés au centre médical Palestine à Ramallah pour y recevoir des soins. Beaucoup de manifestants inhalent les lacrymogènes ou reçoivent des coups par l’occupant.

Camp de réfugiés de Qalandya, au nord de Jérusalem : vendredi 23 septembre, après la prière, des Palestiniens de Ramallah et al-Bireh, avec des défenseurs des droits humains, organisent une manifestation non violente à l’entrée du camp de réfugiés de Qalandya pour soutenir la démarche de la direction palestinienne pour la reconnaissance de l’État palestinien par les Nations-Unies. Ils se dirigent vers le check-point de Qalandya. Là ils font brûler des pneus, et lancent des pierres et des bouteilles vides sur les soldats de l’occupation.

17 Palestiniens, dont 6 mineurs, sont blessés et transportés au centre médical Palestine à Ramallah. En outre, de nombreux manifestants respirent les lacrymogènes.

Kufor Qaddoum, au nord-est de Qalqilya : vendredi 23 septembre, après la prière, Palestiniens et internationaux organisent une manifestation pacifique dans le centre du village. Ils se dirigent vers l’entrée est du village pour protester contre sa fermeture depuis le début de l’Intifada al-Aqsa (octobre 2000). Les soldats tirent sur les manifestants dont beaucoup vont inhaler les gaz.


3 - Bouclage maintenu des TPO

Israël a maintenu un bouclage serré des TPO et les restrictions sévères aux déplacements des Palestiniens dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée.

Bande de Gaza

Mouvements des personnes et des biens aux postes frontière

Rafah International

Date  :
 :
Palestiniens
sortant
 :
 :
Palestiniens
entrant
 :
 :
Palestiniens refoulés
dans Gaza
21 sept.  : 802  : 313  : 15
22 sept.  : 856  : 557  : 20
23 sept.  : "  : "  : "
24 sept.  : 813  : 458  : 20
25 sept.  : 696  : 377  : 12
26 sept.  : 701  : 362  : 22
27 sept.  : 552  : 272  : 15
 :  :  :

Karm Abu Salem (Kerem Shalom)

Importations

Date  : Désignations  : Tonnes - Quantités - Litres
 :
21 sept.  : Denrées alimentaires  : 624
 :
 : Matériels agricoles  : 1963
 :
 : Marchandises diverses  : 697
 : Cartons de vêtements  : 324
 : Cartons de chaussures  : 900
 : Réservoirs d’eau  : 88
 : Planches de verre  : 520
 : Silos à grains  : 2
 : Machines à imprimer 12
 :
 : Aide humanitaire  : 3392
 :  :
 : Gaz domestique  : 112,100
 :  :
22 sept.  : Denrées alimentaires  : 866
 :  :
 : Matériels agricoles  : 1659
 :  :
 : Marchandises diverses  : 1135
 : Cartons de vêtements  : 268
 : Voitures  : 20
 : Réfrigérateurs  : 70
 :  :
 : Aide humanitaire  : 3272
 :  :
 : Gaz domestique  : 112,100
 :  :
25 sept.  : Denrées alimentaires  : 1281
 :  :
 : Matériels agricoles  : 1526
 :  :
 : Marchandises diverses  : 1461
 : Cartons de vêtements  : 2234
 : Cartons de chaussures  : 1228
 : Pneus de voiture  : 857
 : Panneaux de verre  : 520
 : Réfrigérateurs  : 439
 : Vaches  : 309
 : Citernes à eau  : 218
 :  :
 : Aide humanitaire  : 3325
 :  :
 : Gaz domestique  : 141,600
 :  :
26 sept.  : Denrées alimentaires  : 808
 :  :
 : Matériels agricoles  : 1251
 :  :
 : Marchandises diverses  : 641
 : Cartons de vêtements  : 1392
 : Cartons de chaussures  : 1346
 : Machines à laver  : 144
 : Réfrigérateurs  : 167
 : Voitures  : 30
 : Panneaux de verre  : 520
 : Citernes à eau  : 180
 : Vaches  : 360
 :  :
 : Aide humanitaire  : 2922
 :  :
 : Gaz domestique  : 82,470
 :  :
27 sept.  : Denrées alimentaires  : 1042
 :  :
 : Matériels agricoles  : 1529
 :  :
 : Marchandises diverses  : 1120
 : Cartons de vêtements  : 230
 : Cartons de chaussures  : 496
 : Réfrigérateurs  : 68
 : Panneaux de verre  : 520
 : Vaches  : 310
 : Pneus de voiture  : 678
 :  :
 : Aide humanitaire  : 1709
 :  :
 : Gaz domestique  : 112,020
 :  :

Notes :

- Le mercredi 21 septembre 2011, les FOI ont autorisé l’entrée de 200 tonnes de ciment, de 3220 tonnes de granulats de construction, 116 tonnes d’acier de construction et de 7 tonnes de goudron pour l’UNRWA. Elles ont également permis l’entrée de 1131 tonnes de blé.

- Le jeudi 22 septembre 2011, les FOI ont autorisé l’entrée de 120 tonnes de ciment, 2800 tonnes de granulats de construction pour l’UNRWA, et 101 tonnes d’acier de construction pour l’Autorité palestinienne de l’eau. Elles ont également autorisé l’entrée de 1170 tonnes de fourrages.

- Le dimanche 25 septembre 2011, les FOI ont autorisé l’entrée de 680 tonnes de ciment, de 2250 tonnes de granulats de construction et 45 tonnes d’acier de construction pour l’UNRWA. Elles ont également permis l’entrée de 1209 tonnes de blé.

- Le lundi 26 septembre 2011, les FOI ont autorisé l’entrée de 733 tonnes de ciment, 2030 tonnes de granulats de construction et 17 tonnes d’acier de construction de l’UNRWA, 480 tonnes de ciment pour l’Autorité palestinienne de l’eau et 910 tonnes de granulats de construction pour le PNUD. Elles ont également permis l’entrée de 1 014 tonnes de fourrage.

Beit Hanoun (Erez)

Population  : 21 sept. - 22 sept. - 23 sept. - 24 sept. - 25 sept. - 26 sept. - 27 sept.
Patients  : 20 26 2 0 41 40 29
Accompagnateurs  : 22 25 3 51 42 42 31
Palestiniens venant d’Israël  : 1 10 5 0 12 0 2
Diplomates  : 5 7 0 0 1 10 12
Presse internationale  : 3 8 0 0 1 1 8
Salariés internationaux  : 58 63 17 0 21 18 66
Voyageurs à l’étranger  : 0 0 0 0 3 1 14
Gens d’affaires  : 88 48 0 0 86 80 93
Réunions d’affaires  : 0 0 0 0 0 9 0
Entretiens sécurité  : 4 0 0 0 1 4 3
Personnalités  : 0 1 0 0 0 0 0
Ambulances vers Israël  : 3 2 2 1 3 5 1
Ambulances venant d’Israël  : 2 2 1 0 2 2 3
 :

Cisjordanie

Toute la Cisjordanie est toujours bouclée.

Jérusalem : les FOI maintiennent les restrictions aux entrées et sorties des Palestiniens de la cité. Des milliers ne peuvent toujours y accéder, de Cisjordanie comme de la bande de Gaza. De nombreux check-points sont posés dans et autour de la ville et les restrictions sont encore plus dures les vendredis, jours de prières.

Ramallah :

  • vendredi 23 septembre, 11 h 40, les FOI posent un check-point à l’entrée de Rantis, à l’ouest de Ramallah ;
    • 17 h 30, elles reprennent position sur le check-point d’ ?Attara, au nord ;
    • 17 h 50, elles posent un check-point au carrefour de Beit ?Aur al-Fouqa, au sud-ouest ;
  • samedi 24 septembre, 9 h 30, pose d’un check-point sous le pond de Kharabtha al-Misbah, même secteur ;
    • 11 h, les FOI reviennent sur ?Attara, et
    • posent un check-point au carrefour d’ ?Oyoun al-Hramiya, sur la route de Ramallah à Naplouse.

Hébron :

  • vendredi 23 septembre, les FOI posent un certain nombre de check-points à l’intérieur et autour d’Hébron ;
  • dimanche 25, 14 h, les FOI ferment les routes dans le sud et le sud-est d’Hébron pour assurer la sécurité d’un cortège pour la mort de 2 colons tués dans un accident de voiture ; les FOI obligent les Palestiniens à fermer leurs magasins et transforment un certain nombre de maisons en postes d’observation ; et
  • mardi 27, les FOI ordonnent la fermeture de la mosquée Ibrahimi aux Palestiniens pour les jeudi et vendredi 29 et 30 septembre, pour la célébration du nouvel an juif.

Qalqilya :

  • vendredi 23 septembre, les FOI posent 9 check-points autour de la ville ;
  • dimanche 26, 9 h 20, un check-point à l’entrée de Jainsafout, à l’est de Qalqilya, et
    • 15 h 30, un autre au carrefour de Jeet, au nord-est.

Tulkarem :

  • jeudi 22 septembre, 14 h 30, les FOI posent un check-point sur la route de Tulkaram à Qalqilya ;
  • vendredi 23, 8 h 30, elles imposent des restrictions renforcées sur le check-point d’Ennab, à l’est ;
    • 14 h 15, elles posent un check-point au carrefour de Far’oun, au sud ;
  • samedi 24, 10 h, nouvelles restrictions renforcées à Ennab ;
  • dimanche 25, 11 h 45, idem ;
    • 21 h, elles posent un check-pont au carrefour d’al-Ras, au sud ;
  • lundi 26 septembre, 18 h, à nouveau des restrictions renforcées sur Ennab, et
  • mardi 27 septembre, elles posent un check-point entre les villages de Jour et Beit Leed, au sud-est.

Jénine :

  • vendredi 23 septembre, 18 h, les FOI posent un check-point à l’entrée d’al- ?Araqa, à l’ouest de Jénine ;
  • samedi 24, 10 h, un autre à l’entrée d’ ?Arraba, au sud ;
    • 12 h 30, un à l’entrée de Jaba’, même secteur ;
    • 20 h, un à l’entrée de Kfiret, même secteur, et
  • mardi 27, 14 h, un entre SAnour et al-Jarba, également au sud.

Jéricho :

  • samedi 24 septembre, 9 h 30, pose d’un check-point à l’entrée d’al-Jiftlek, au nord de la ville, et
  • dimanche, 10 h, un à l’entrée sud de Jéricho.

Salfit :

  • vendredi 23 septembre, les FOI posent 10 check-points autour de la ville ;
  • samedi 24, 5 check-points, et
  • lundi 26, 6 h 25, elles en posent un à l’entrée de Brouqin, à l’ouest.

4 - Colonisation et agressions des colons contre les civils palestiniens et leurs biens

La colonisation israélienne se poursuit dans les TPO en violation du droit humanitaire international, de même que les agressions des colons contre les Palestiniens.

- Jeudi 22 septembre, 15 h 30, une dizaine de colons de la colonie Oufra, au nord-est de Ramallah, incendie des oliviers et des figuiers dans le secteur de Wad Zaghoura, dans l’ouest de Deir Jarir. Au moins 40 dunums (4 ha) de cultures, avec 100 oliviers et 40 figuiers, brûlent avant que les villageois ne réussissent à éteindre l’incendie.

- Samedi 24 septembre, près de certains check-points, carrefours et entrées de communautés palestiniennes, des colons brandissent des banderoles portant des slogans racistes anti-arabes.

- 17 h 30, une vingtaine de colons de la colonie Gilad, au nord-est de Qalqilya, entrent dans Far’ata, village au nord-est de la ville. Ils se mettent à lancer des pierres sur les maisons de la famille al-Tawil. Les FOI arrivent et font partir les colons.

- Dimanche 25 septembre, des agriculteurs palestiniens de Qasra, au sud-est de Naplouse, constatent que des colons ont arraché 400 arbres dans le secteur de Shu’ab al-Kharab, situé à près de 1500 m de la colonie Yish Kodish.

- Également dimanche, dans la matinée, des agriculteurs palestiniens de Douma, au sud-est de Naplouse, font le même constat. 150 arbres leur ont été arrachés par les colons et dans le même secteur de Shu’ab al-Kharab.

- 10 h 05, les FOI entrent dans Magharat al-Dab’a, au sud de Qalqilya. Elles remettent un avis à Hani Manasra lui ordonnant d’arrêter son installation d’une serre dans le village.

- Dans la soirée de dimanche, des colons installés dans les colonies à l’intérieur et autour d’Hébron, lancent toute une série d’agressions contre les civils palestiniens.

Dans ce contexte, Ra’ed Jihad Abu Ermaila, 28 ans, reçoit des brûlures aux yeux, sur une épaule et dans le cou, et prend des coups sur tout le corps. Les colons arrêtent également Abu Ermaila et son fils, Ussama, de 7 ans, près de la mosquée Ibrahimi et leur lancent des pierres. Les colons frappent violemment le père et l’aspergent avec un gaz inflammable. Des parents d’Abu Ermaila réussissent à l’évacuer à l’hôpital. Il faut indiquer que l’armée israélienne était présente.

- Dimanche soir, un cortège funéraire de deux colons décédés dans un accident de voiture pendant le week-end se dirige vers le cimetière juif près du quartier de Tal Rumaida, dans le centre d’Hébron. Des dizaines de colons attaquent des maisons palestiniennes à coups de pierres et de bouteilles vides. Les portes et fenêtres de deux maisons sont endommagées. Les FOI sont présentes, mais n’interviennent pas.

- Mardi 27 septembre, des colons brandissent des banderolles avec des slogans racistes antipalestiniens sur la route de Tulkarem à Naplouse, et près du check-point d’Ennab, à l’est de Tulkarem.

Ce même jour, la Commission urbanisme et construction israélienne du district approuve un projet de constructions pour 1100 logements dans la colonie Gilo, au sud de Jérusalem. Le projet inclut la pose d’un trottoir, la construction d’une école, de bâtiments publics, et d’une zone industrielle. Le ministre israélien de l’Intérieur a publié un communiqué de presse ce mardi 27 septembre déclarant que la Commission avait approuvé le projet, soumis à avis pendant 60 jours. Selon Ahmed Sab Laban, chercheur sur les questions de la colonisation, les logements seront montés sur une surface de 620 dunums (62 ha), et ils ne constituent que la première étape d’un plan plus vaste, avec lequel s’ajouteront ultérieurement 600 autres logements. Il faut indiquer que la construction de 942 logements a déjà été approuvée en août dernier.

- Mercredi 28 septembre, les FOI remettent des avis à des Palestiniens de Battir, à l’ouest de Bethléhem, les informant que 148 dunums (14,8 ha) de vergers, d’oliveraies et cultures, sont saisis, à au moins 40 familles palestiniennes.

Recommandations du PCHR à la communauté internationale

Document public

Pour plus d’informations, merci de vous rendre sur le site du PCHR, ou de le contacter à son bureau à Gaza ville par courriel : pchr@pchrgaza.org, ou par téléphone : (+972 (0)8 2824776 - 2825893).

Rapport hebdomadaire pour la période du 22 au 28 septembre 2011 : PCHR
traduction pour ce qui concerne Gaza : Jacques Salles, et la Cisjordanie : JPP


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.