8 août 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Appel à un tribunal belge pour arrêter Livni à son arrivée à Bruxelles

jeudi 22 janvier 2009 - 19h:05

Barak Ravid et Yoav Stern

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Des avocats européens auraient fait appel à un tribunal belge pour arrêter la ministre israélienne des Affaires Etrangères, Tzipi Livni, dès son arrivée à Bruxelles dans la soirée du mercredi 21 janvier 2009, selon le site internet Jawalan.com.

JPEG - 19 ko
Livni et Olmert... Un jour un tribunal de Nuremberg pour cette clique d’assassins ?

La plainte aurait été déposée par un groupe de citoyens belges et français des familles desquelles certains membres auraient été blessés ou tués à Gaza, et elle demanderait l’arrestation de Livni pour crime de guerre.

Des sources ont indiqué que le Ministère des Affaires Etrangères israélien est en train d’analyser le rapport, et que l’embassade d’Israël à Bruxelles n’a pas encore été impliquée.
La loi belge ne permet cependant pas l’arrestation d’un ministre étranger, mais cette histoire pourrait être source d’embarras pour Israël, et être le premier d’une longue suite de procès prévus par des associations pro-palestiniennes partout dans le monde.

Arrêtez Olmert, Livni et Barack, disent les militants israéliens pour les droits de l’homme

Au même moment, un groupe anonyme d’activistes israéliens pour la défense des Droits de l’Homme a mis en ligne un site internet détaillant les crimes de guerre commis par les leaders du gouvernement et les officiers des Forces de Défense Israéliennes.

Aucune organisation internationale connue n’est à l’origine de ce site, dont les créateurs refusent de dire leurs noms.

Le site http://www.wanted.org.il, contient des « ordres d’arrestation », accompagnés de photos et de détails personnels, pour, entre autres, le ministre de la défense Ehud Barack, le premier ministre Ehud Olmert, Tzipi Livni, le député du ministre de la défense Matan Vilnai, le ministre de la sécurité publique Avi Dichter, le ministre de l’infrastructure nationale Benjamin Ben Eliezer, le chef de personnel des Forces de Défense Israéliennes Gabi Ashkenazi et ses deux prédécesseurs, Dan Halutz et Moshe Ya’alon, l’ancien commandant de la force aérienne Eliezer Shkedy...

Il explique aussi comment informer la Court Criminelle Internationnale de La Haye quand les “suspects” sont hors du territoire israélien, et donc susceptibles d’être appréhendés.

L’ordre d’arrêt pour Barack, par exemple, mentionne : “Le 27 décembre 2008, le suspect a ordonné un assaut aérien sur les endroits les plus peuplés de Gaza. L’attaque comprenait des centaines de sorties de jets qui ont lâché des centaines de tonnes de bombes sur les zones résidentielles de Gaza, entraînant la mort de 1200 personnes -hommes, femmes et enfants.

Quelques 5300 personnes ont été blessées et des centaines de milliers sont devenues des réfugiés.

Le 10 décembre, une plainte officielle a été déposée contre Ehud Barak auprès de la Court Criminelle Internationale de La Haye en Hollande, pour suspicion de crime de guerre et de crime contre l’humanité causés par l’embargo sur Gaza. »

21 janvier 2009 - Haaretz - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.haaretz.com/hasen/spages...
Traduction : Florent Barat


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.