1er juillet 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Se souvenir... Au milieu des décombres

samedi 2 mai 2015 - 12h:45

Rami Almeghari

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Elham Al-Astal s’efforce de créer quelque chose de beau à partir d’une situation très laide.

JPEG - 116.1 ko
Elham al-Astal dédie ses réalisations aux victimes de la guerre israélienne sur Gaza - Photo : Shadi Alqarra

Dans sa dernière création, elle a collé les branches d’un arbre à une fenêtre brisée. La fenêtre appartient à un jardin d’enfants dans la région de Khuzaa au sud-est de Gaza, qui a été complètement détruit l’année dernière par Israël.

« Nous avons voulu dire qu’au lieu d’avoir cette fenêtre donnant la vue sur la destruction environnante, nous voulions une vue verte et calme, » explique Al-Astal. « Ceci reflète nos espoirs et nos rêves pour un meilleur avenir. »

Elle et le second artiste, Hazem Alzomar, travaillent sur une initiative appelée les « Souvenirs. » Elle implique de peindre ou faire des compositions à partir des maisons et des bâtiments qu’Israël a bombardés pendant son attaque de 51 jours sur Gaza l’été de 2014.

Le projet a débuté en appliquant des couleurs à une feuille d’amiante extraite des gravats d’une maison dans le quartier de Tel al-Sultan, à Rafah, une ville près de la frontière de Gaza avec l’Égypte.

« L’idée qui m’est venue était que nous devrions préserver la mémoire de la vie dans cette maison, » me dit Alzomar, qui habite tout à proximité. « Chaque maison qui a été détruite par l’attaque d’Israël doit avoir de tels souvenirs à l’intérieur. »

JPEG - 97.1 ko
Hazem Alzomar dans son atelier - Photo : Shadi Alqarra

Les artistes sont alors allés à Khuzaa, où les forces Israéliennes ont assassiné des dizaines de civils en juillet. Là, ils ont commencé à peindre certains des abris provisoires où les gens cherchaient refuge durant les bombardements israéliens persistants.

En dépit du grand nombre de décès parmi eux, les habitants de Khuzaa se sont montrés fortement coopératifs envers le projet, raconte Alzomar.

Il n’y a aucun moyen d’échapper à la dévastation provoquée par Israël. Les deux artistes travaillent dans une partie de la maison d’Alzomar, transformée en studio. La maison à proximité a été détruite - comme tant d’autres à Gaza.

JPEG - 7.5 ko

* Rami Almeghari est journaliste de la presse (écrite, en ligne et radio) et conférencier universitaire dans la bande de Gaza. C’est aussi un ancien traducteur d’anglais et rédacteur en chef du Centre de Presse Internationale du Service d’Information Palestinien basé à Gaza. Son courriel : rami_almeghari@hotmail.com.

Du même auteur :

- Gaza lutte contre le blocus et les fortes intempéries - 22 janvier 2015
- « Papa, y a-t-il des avions de guerre au-dessus de nos têtes ? - 20 août 2014
- Israël attaque mon université à coups de bombes et de mensonges ! - 9 août 2014
- Les réfugiés de Gaza apprennent par SMS la suspension de leur aide alimentaire - 4 avril 2014
- La Palestine verra-t-elle une réelle solidarité en 2014 ? - 29 décembre 2013
- Les habitants de Gaza toujours bloqués à la frontière avec l’Egypte - 17 juillet 2013
- Palestiniens de Gaza : le poste-frontière de Rafah reste toujours une porte de prison - 12 décembre 2012
- Toute une famille de Gaza endeuillée après le meurtre de son garçon qui jouait au foot - 15 juin 2010
- Gaza célèbre la chute de Moubarak - 15 novembre 2012
- Deux ans après, les familles de Gaza se souviennent de l’horreur de l’attaque israélienne - 4 janvier 2011
- L’aviation israélienne détruit une laiterie dans Gaza - 28 décembre 2010
- Révélations d’un garçon utilisé comme bouclier humain par les soldats israéliens - 14 octobre 2010

17 avril 2015 - The Electronic Intifada - Vous pouvez consulter cet article à :
http://electronicintifada.net/conte...
Traduction : Info-Palestine.eu


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.