7 avril 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Cet Holocauste qui refuse la manipulation

mardi 26 août 2014 - 09h:59

Philippe Grasset

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


“Jamais plus ça” – “Never again”, – dit-on pour l’Holocauste des juifs en Europe. « “Plus jamais ça” doit signifier PLUS JAMAIS CA POUR PERSONNE !”... », conclut la lettre ouverte publiée dans le New York Times par 327 survivants et descendants de survivants de l’Holocauste, à propos de l’action d’Israël contre Gaza ainsi implicitement mise dans la même catégorie que l’Holocauste.

JPEG - 49 ko
Un jeune garçon palestinien avec des éclats d’obus dans le corps, est amené à l’hôpital al-Shifa, le 19 Juillet. L’hôpital Al-Shifa est le plus grand dans la bande de Gaza et il a énormément de mal à faire face au grand nombre de blessés, d’autant plus que d’autres hôpitaux ont dû fermer après avoir essuyé des tirs des forces israéliennes - Photo : EI/Silvia Boarini

Du point de vue fondamental du système de la communication, le coup est rude pour la politique de Netanyahou contre Gaza, pour les Israéliens qui la soutiennent en majorité, pour les USA qui la soutiennent par tous les habituels moyens humanitaires, – fric, armes et tirades hystériques, – pour le bloc BAO (le reste) qui suit en général bien en rang et le doigt sur la bonne couture du pantalon de service.

La lettre ouverte a été publiée dans le New York Times, après une publication soutenant l’attaque de Gaza par Elie Wiesel. La lettre attaque avec violence Elie Wiesel, d’une façon qui ne peut que satisfaire le jugement. Wiesel est l’un des plus pitoyables et l’un des plus serviles parmi les employés-Système du domaine qu’on sait, où il excelle dans la représentation permanente.

L’intervention de ces diverses personnes intimement liées à la catastrophe de l’Holocauste représente une importante démarche de communication, en raison de la dimension religieuse (voir le 18 juin 2010), voire la dimension pseudo-métaphysique (cette thèse est défendue dans La Grâce de l’Histoire) que le Système a assigné à cet événement de l’Holocauste. Haaretz, le 23 août 2014, détaille l’intervention des signataires.

« Des centaines de survivants de l’Holocauste et de descendants de survivants ont signé une lettre, publiée comme une publicité dans le New York Times de samedi condamnant “le massacre des Palestiniens à Gaza” et appelant à un boycott total d’Israël. Selon cette lettre, la condamnation fait suite à une autre publicité rédigée par Elie Wiesel et publiée dans les plus grands médias internationaux, accusant le Hamas de procéder à des “sacrifices d’enfants” et comparant le mouvement aux Nazis.

« La lettre, signée par 327 survivants de l’Holocauste juif et descendants de survivants et sponsorisée par le Réseau International Anti-Sioniste Juif, accuse Wiesel d’“exploiter l’histoire” dans le but de justifier les actes d’Israël dans la bande de Gaza : ’…nous sommes dégoûtés et outragés par la manière dont Elie Wiesel exploite notre histoire dans ce texte pour justifier l’injustifiable : la monstrueuse tentative israélienne de détruire Gaza et le meurtre de 2 000 Palestiniens dont plusieurs centaines d’enfants. Rien ne peut justifier le bombardement de refuges de l’ONU, de maisons, d’hôpitaux et d’universités. Rien ne peut justifier de priver les gens d’eau et d’électricité."

« La lettre accuse aussi les États-Unis d’aider Israël dans son offensive sur Gaza et l’Occident en général de protéger Israël de la condamnation, en disant : "Le génocide commence avec le silence du monde". »

Russia Today, qui reprend l’information ce 25 août 2014, signale une intéressante coïncidence. La lettre ouverte a été publiée peu après, – quelques instants, observe le texte, – que 190 personnalités d’Hollywood aient signé une déclaration condamnant le Hamas pour son action barbare et, comme l’on sait, dévastatrice, avec ses tirs de fusée contre Israël. La déclaration constitue de facto une justification de l’action israélienne contre Gaza, conduite, comme l’on sait, avec la plus extrême modération par Netanyahou, – l’homme qui est à lui seul une définition hollywoodienne du terme « modération ».

« La lettre a été publiée peu de temps après que 190 personnalités d’Hollywood aient signé une déclaration condamnant les actions du Hamas qui disait : "On ne peut pas laisser l’organisation tirer une pluie de roquettes sur les villes israéliennes". Elle a été publiée par le Communauté Créative pour la Paix fondée en 2011 pour rassembler "des membres éminents de l’industrie des loisirs et contrecarrer le boycott culturel contre Israël et promouvoir une image exacte de l’état juif." La liste inclue Minnie Driver, Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger mais la vaste majorité des acteurs n’a pas signé la déclaration. »

25août 2014 - Dedefensa - Vous pouvez consulter cet article à :
Lien: http://www.dedefensa.org/arti...
Traduction des parties en anglais : Dominique Muselet


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.