7 avril 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Tôt ou tard, l’effondrement de l’État israélien

dimanche 24 août 2014 - 18h:04

Daniel Vanhove

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Ce n’est qu’une question de temps. Mais les signes apparaissent de plus en plus clairement. Plus les responsables politiques de la funeste entité sioniste musclent leurs discours et leurs manœuvres militaires, plus ceux-ci traduisent leur échec sur le plan diplomatique et juridique. Et moins cet État s’en trouve légitimé.

JPEG - 127.7 ko
Manifestation monstre à Londres, pour l’arrêt immédiat de l’agression israélienne contre Gaza. L’État sioniste, qui ne survit que par la guerre, qui est un résidu particulièrement sanglant et anachronique de la pire époque coloniale, ne peut par définition avoir d’avenir... Quel que soit le temps que sa disparition nécessitera...

C’en sera terminé de cette idéologie néfaste qui voulait l’instauration d’un Etat réservé aux juifs, sous des volutes pseudo-démocratiques pour tromper ses opposants. Tout Etat qui voudrait se refermer sur lui-même, en pratiquant l’exclusion de l’autre au nom d’une appartenance particulière ou sous n’importe quel prétexte, est voué à sa perte. Il faut être aveugle, borné ou complètement idiot pour ne pas comprendre que l’avenir du monde est au métissage, n’en déplaise aux égarés qui persistent à croire à la supériorité de certains sur d’autres.

Dans le cas de la Palestine, cela ne se passera évidemment pas dans la joie et la bonne humeur, et nous assisterons aux pires dérives de la part des plus fous d’entre les colons dont on a pu voir déjà l’ampleur de la démence, lorsqu’il a fallu les déloger de Gaza il y a quelques années.

Les gouvernements israéliens se succéderont tentant de trouver la parade aux réactions les plus extrémistes, et les éclats et les violences seront quotidiens au sein même des instances politiques qui se déchireront dans d’interminables rejets de responsabilités du projet sioniste manqué. Et dans ces moments de crise extrême, le pire sera monnaie courante.

Cela prendra du temps. Un temps qu’une fois encore les Palestiniens paieront cher dans les excès liés à cette perspective qui enflammera les esprits les plus malades d’une société qui l’est à tous ses étages depuis longtemps. Conséquences collatérales d’un racisme européen meurtrier qui a profondément marqué l’identité juive depuis des décennies voire des siècles et continue à produire ses effets collatéraux ; mais également d’une culture aberrante accrochée à cette absurde idée d’une destinée divine… Si l’on peut aborder les problèmes des suites du racisme pour tenter d’en panser les plaies et finir par en guérir les effets anxiogènes sur les individus, on ne dira jamais assez les dérives et les excès que toute religion porte en ses principes mêmes et dont les plus faibles d’esprit ne parviennent pas à se défaire.

On le voit dans le judaïsme et ses incessants récits d’affrontements entre tribus relatés tout au long de l’Ancien Testament et encore aujourd’hui à travers les drames quotidiens qu’endure la population arabe de Palestine ; on le voit dans l’histoire sanglante du christianisme tout au long de son expansion, lors des croisades, de l’inquisition, des expéditions coloniales ; et on en prend toute l’ampleur aussi dans les excès d’un islam conquérant dès ses débuts et détourné actuellement par quelques islamistes décérébrés. La constante de ces dérives est claire : la certitude d’avoir raison dans l’interprétation que ceux-là se font de leur perception d’un message divin qui leur serait destiné, et en-dehors duquel, tous ceux qui ne le partageraient pas seraient à convertir ou à éliminer en cas de refus ! Leur Dieu dont ils ne cessent de clamer, de hurler la grandeur, l’omniprésence et l’autorité sur toutes choses dans l’univers – rien que ça ! – ne pourrait donc se passer de leurs vils services afin d’arriver à ses fins !? Étrange et bien piètre puissance que celle-là !

La seule alternative à ces multiples dérives qui empoisonnent littéralement le quotidien de millions d’individus que ces grossières bêtises ne concernent pas, réside définitivement dans l’instauration d’États laïcs où chaque individu peut poser ses choix d’adhésion ou non à une croyance ou au contraire, à un athéisme tout autant respecté que les religions qui voudront perpétuer leurs rites mais dans le respect de l’autre, quel qu’il soit.

Tôt ou tard, à n’en pas douter, nous assisterons à l’effondrement de l’entité sioniste dans son principe même. Et dans la foulée, au bal des hypocrites qui tenteront alors de retourner leur veste dans le sens des évènements qu’ils verront sous leurs yeux effarés s’inscrire dans le sens opposé à celui qu’ils auront soutenu des années durant. Viendra alors, le temps des règlements de compte…

* Daniel Vanhove est Observateur civil et membre du Mouvement Citoyen Palestine

Il a publié aux Ed. Marco Pietteur - coll. Oser Dire :

- Si vous détruisez nos maisons, vous ne détruirez pas nos âmes - 2004
- La Démocratie mensonge - 2008

Du même auteur :

- L’écrasante responsabilité européenne dans la Nakba palestinienne - 6 août 2014
- Ces autorités des pays de l’UE qui importent elles-mêmes les conflits du P-O - 27 juillet 2014
- Ainsi sévit l’armée « la plus morale du monde » … - 26 janvier 2014
- Ces programmes télé et JT devenus de grandes poubelles… - 2 janvier 2014
- L’ONU autorise TOUS les moyens de lutte contre la colonisation - 7 octobre 2013
- Entre Syrie et Palestine… le prix Nobel de la Paix pose ses choix - 15 septembre 2013
- Urgence pédagogique à l’attention des médias français - 27 juin 2011
- Au Festival de Kahn, palme des reins à : « PS : la grande imposture » - 20 janvier 2009
- Reconnaître l’État palestinien en septembre prochain : une erreur ! - 7 mai 2011

20 août 2014 - Transmis par l’auteur


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.