7 avril 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Le mégaphone sioniste : « une pluie de missiles s’abat sur Israël »

mardi 5 août 2014 - 22h:05

Jamal Krayem Kanj

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


En observant la couverture médiatique US sur Gaza ces trois dernières semaines, j’ai pu imaginer comment les Nazis ont manipulé une nation à devenir complice du gazage et de l’assassinat de millions de personnes. Les propagandistes sionistes ont également neutralisé l’opinion publique dans un monde orwellien surréaliste de double langage et de double pensée.

JPEG - 39.3 ko
Les médias américains sont devenus un porte-voix du sionisme, Fox News l’a toujours été, comme son commentateur conservateur Sean Hannity. (FoxNews)

Les médias américains sont devenus un mégaphone sioniste qui rationalise le meurtre d’enfant jouant sur la plage ou s’abritant dans des refuges de l’ONU.

Comme Joseph Goebbels en Allemagne nazie, le Premier Ministre et porte-parole Mark Regev est devenu un client régulier des réseaux US prêchant sur le thème des missiles pleuvant sur Israël.

Mais à un momen la narration israélienne a soudainement viré de bord, lorsque l’administration de l’aviation américaine (FAA) a interdit à ses compagnies aériennes de voler vers Tel Aviv, contraignant la novlangue sioniste à un revirement complet, pour évoquer la complicité des organes de presse étatsuniens.

En réponse à la décision de la FAA, l’ancien maire de New York Michael Bloomberg s’est joint au maire de Jérusalem pour parler avec le reporter Ze’ev Barak de CNN, (alias Wolf Blitzer – l’ancien propagandiste pour l’AIPAC (le Comité américain pour les affaires publiques israéliennes) – afin de raconter aux télés(p)ectateurs que la FAA avait tort et qu’Israël était très sûr. L’optimiste maire de Jérusalem s’est vanté de ce que « sa » ville était plus sûre que des villes américaines.

Bloomberg a ajouté que l’aéroport israélien était était plus sécurisé que les aéroports US et a critiqué un conseiller touristique mettant en garde contre les voyages en Israël et en Cisjordanie. « Si vous ne vous sentez pas en sécurité ici (Israël), je ne sais pas où … « a-t-il ajouté.

Pour prouver ce point, l’ancien maire de New York s’est envolé pour Tel Aviv par la « compagnie aérienne [israélienne] la plus sûre vers l’aéroport le plus sûr ». Sans surprise, la contradiction d’un jour à l’autre n’a pas été relevée par l’ex-propagandiste de l’AIPAC.

La double-pensée sioniste veut que les spectateurs croient que les habitants d’Israël sont exposés à une menace constante, mais que le pays reste sûr pour les touristes.

Dans leur couverture des événements, les médias US abdiquent la culpabilité morale d’Israël qui a ciblé les quartiers résidentiels et tué des civils. Par exemple, Jeffrey Goldberg, journaliste américain fanatique, officier de réserve dans l’armée israélienne, a déclaré : « Pour les nihilistes du Hamas, les Palestiniens morts représentent une victoire de propagande décisive ».

C’est un vieux thème de propagande d’Israël.

Qui peut oublier la déclaration aberrante de l’ancien Premier Ministre israélien Golda Meir :
« Je ne peux pardonner aux Palestiniens qu’ils nous forcent à tuer leurs enfants ».

L’actuel Premier Ministre a fait résonner l’écho du même refrain sur CNN :
« Ils veulent empiler autant de civils morts que possible … Ils font un usage télégénique de morts palestiniens pour servir leur cause. [Pour eux] plus il y a de morts, mieux c’est » .

Il n’est pas sans ironie que cette déclaration soit présentée par un sioniste qui n’a cessé d’exploiter « l’empilement » de juifs morts depuis 70 ans. Les sionistes ont construit des musées dans chaque capitale occidentale avec les photos en noir et blanc de cadavres émaciés jetés dans des fosses pour justifier l’accaparement des maisons palestiniennes.

Les Palestiniens continuent à souffrir aujourd’hui parce que les sionistes exploitent ces photos vieilles de 70 ans.

Les propagandistes sionistes veulent faire croire que l’invasion terrestre à Gaza était nécessaire pour détruire des tunnels hostiles. Ceci est loin de la vérité, les tunnels ont été construits avec des objectifs défensifs et ils ont effectivement été utilisés par des combattants pour infliger de lourdes pertes à l’armée d’invasion israélienne.

Mais il y a deux faits capitaux qu’il faut rappeler dans cette guerre.

Premièrement, Israël a ciblé des maisons et des refuges, assassinant plus d’un millier de Palestiniens (dont 80 % de civils), alors que moins de 40 Israéliens ont été tués – 90 % étant des militaires.

Deuxièmement, la scène dite du "Cinéma Sderot" où des Israéliens – censés se trouver sous « une pluie de missiles » - installés au sommet des collines, mangent bruyamment leur popcorn tout en applaudissant aux bombes tout à fait réelles qui font exploser des civils dans cette bande de Gaza densément peuplée.

Alors que les médias américains décrivent les spectateurs du « Cinéma de Sderot » comme des victimes, je conclurai par la mise en garde de Malcolm X :
« "Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment."

JPEG - 7.9 ko

* Jamal Kanj est un activiste palestinien né dans un camp de réfugiés au Nord-Liban et qui a rejoint l’OLP à l’âge de 11 ans. Actuellement basé en Californie, il écrit sur de nombreuses questions arabes et il est l’auteur de « Children of Catastrophe, Journey from a Palestinian Refugee Camp to America ».
Contact : jkanj@yahoo.com. Son site web : http://jamalkanj.com/Home.php

Du même auteur :

- Les risques qu’il vaut la peine de prendre pour sauver la Palestine - 23 juillet 2012
- Peuple juif, peuple invente - 10 mars 2013
- Le canal Mer Morte-Mer Rouge -17 janvier 2014
- Le lobby juif ne veut pas de Chuck Hagel - 7 janvier 2013

1er août 2014 - The Palestine Chronicle - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.palestinechronicle.com/z...
Traduction : Info-Palestine.eu - AMM


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.