1er juillet 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Il y a 10 ans, Rachel Corrie était assassinée par l’armée israélienne d’occupation

dimanche 17 mars 2013 - 06h:48

Eva Bartlett

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Il y a aujourd’hui 10 ans, Rachel Corrie était assassinée par un soldat sioniste conduisant un énorme bulldozer blindé, le genre de celui que les sionistes affectionnent pour détruire les maisons des Palestiniens.

JPEG - 16.4 ko
Rachel Corrie

Dix ans après, toujours aucune justice n’a été rendue à la famille de Rachel, pas plus qu’aux familles des milliers de Palestiniens jetés à la rue par les bulldozers sionistes, les bombardements et les lois racistes.

« Rachel Corrie, âgée de 23 ans de l’État de Washington, a été tué alors qu’elle tentait d’empêcher des bulldozers de l’armée israélienne de détruire une maison palestinienne. Les autres militants étrangers qui étaient avec elle, ont déclaré que le conducteur du bulldozer savait que Rachel était là, et qu’il a continué à détruire la maison. Au début, il a renversé du sable et d’autres débris lourds sur Rachel, puis le bulldozer l’a renversée vers le sol et lui a roulé dessus, lui fracturant les deux bras, les jambes et le crâne. Elle a été transférée à l’hôpital, où elle est morte peu de temps après. » -The Electronic Intifada, 16 mars 2003.

JPEG - 57.6 ko

Un meurtre délibéré - « D’autres militants pacifistes ont couru vers Rachel après qu’elle ait été mortellement blessée par le conducteur du bulldozer israélien (en arrière-plan). Cette photo a été prise quelques secondes après que le conducteur du bulldozer eut traîné son énorme lame sur elle pour la deuxième fois, en marche arrière, lui repassant sur le corps. Il leva la lame, comme on le voit sur ​​la photo, seulement après qu’il ait écrasé Rachel une seconde fois. Cette image montre clairement que s’il avait levé sa lame, il aurait pu éviter de la tuer, la partie inférieure du bulldozer étant au-dessus du sol. » - Photo de Richard Purssel, ISM

Un communiqué ultérieur diffusé par le coordonnateur d’ISM avec les médias, Michael Shaik à Beit Sahour, a fourni d’autres détails :

« Le face-à-face entre ISM et l’armée israélienne durait depuis deux heures quand Rachel a été écrasée. Rachel et les autres militants étaient très visiblement sans aucune arme et clairement identifiés tout au long de l’affrontement comme des militants pacifistes internationaux.

JPEG - 25.8 ko
Le conducteur du bulldozer israélien a roulé é à deux reprises sur le corps de Rachel, la blessant mortellement

L’armée israélienne tente de déshonorer sa mémoire en affirmant que Rachel a été tuée accidentellement quand elle aurait couru à l’avant du bulldozer. Des témoins directs de l’assassinat affirment que cela est totalement faux. Rachel était placée sur le chemin du bulldozer alors qu’il s’avançait vers elle. Lorsque le bulldozer a refusé d’arrêter ou de changer sa route, elle a grimpé sur le monticule de terre et de gravats accumulés devant elle, vêtue d’une veste fluorescente, pour regarder directement le conducteur qui ne cessait d’avancer. Le bulldozer a continué à progresser jusqu’à ce qu’elle soit happée par le tas de terre et de gravats. Après qu’elle eut disparu de la vue du conducteur, celui-ci à continuer à avancer jusqu’à ce qu’il soit passé complètement au-dessus d’elle. Le conducteur n’a pas levé la lame bulldozer et il l’a donc écrasée. Puis ce conducteur a fait marche arrière et les sept autres militants d’ISM présents sur place se sont précipités pour dégager le corps de Rachel. Une ambulance l’a emmenée de toute urgence à l’hôpital al-Najar où elle est morte. »

Consultez le site de la Fondation Rachel Corrie : http://rachelcorriefoundation.org/

Lire également :

- Un tribunal israélien blanchit les meurtriers de Rachel Corrie - 28 août 2012
- Le verdict pour Rachel Corrie va être annoncé : AGISSEZ ! - 23 août 2012
- Neuvième anniversaire de l’acte de solidarité de Rachel Corrie à Gaza - 19 mars 2012
- Le procès de Rachel Corrie remet en cause l’impunité d’Israël - 12 avril 2012
- La famille de Rachel Corrie peut faire enfin le procès d’Israël - 13 mars 2010
- Appel à mobilisation : procès Corrie en Israël - 6 mars 2010
- Quand d’autres se sacrifient en notre nom - 26 mars 2009

* Eva Bartlett est une bénévole de ISM qui est entrée à Gaza sur un bateau qui a brisé le blocus en novembre 2008 — un mois seulement avant qu’Israël ne lance son ignominieuse invasion de 22 jours. Elle y est toujours. Voilà l’adresse de son blog : http://ingaza.wordpress.com

D’Eva Bartlett :

- Les femmes de Gaza endurent toutes les souffrances de la Palestine - 10 mars 2013
- Le cessez-le-feu ne signifie « rien » pour les pêcheurs de Gaza - 20 décembre 2013
- La menace israélienne de couper l’eau dans Gaza serait « une complète catastrophe » - 9 décembre 2011
- Les familles de Gaza exigent leur droit de pouvoir visiter les prisonniers - 20 octobre 2011
- Des soldats tirent sur une Palestinienne de 75 ans à Johr al-Dik - 19 août 2011
- Les mosquées de Gaza portent les marques de la guerre - 17 juillet 2011
- 3 ans de mobilisation contre la « Free Killing Zone » israélienne - 10 juillet 2011
- Invincibles, les Flottilles de la Liberté se multiplient - 3 juin 2011
- Menaces sur des trésors archéologiques - 26 octobre 2010
- « Quelle menace est-ce que je représentais pour les soldats israéliens ? » - 7 mai 2010
- Gaza : les Israéliens continuent de prendre pour cible les Palestiniens - 23 avril 2010
- Cueillir les olives en chantant, dans une zone de mort - 3 novembre 2009

16 mars 2013 - InGaza - Vous pouvez consulter cet article à :
http://ingaza.wordpress.com/2013/03...
Traduction : Info-Palestine.eu


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.