16 septembre 2017 - CONNECTEZ-VOUS sur notre nouveau site : CHRONIQUE DE PALESTINE

Israël viole l’accord avec les prisonniers palestiniens grévistes de la faim

samedi 26 mai 2012 - 07h:04

Addameer

Imprimer Imprimer la page

Bookmark and Share


Israël a déjà violé les termes de l’accord qu’il a signé, concernant les demandes de quelques 2000 prisonniers politiques palestiniens il y a tout juste une semaine lorsqu’ils ont mis fin à cette grève de la faim massive et historique.

Deux prisonniers restent cependant en grève de la faim et sont dans une situation critique qui se détériore sans pouvoir avoir accès à la médecine indépendante.

Mona Neddaf avocate d’Addameer a rendu visite aux 5 prisonniers du centre médical de la prison de Ramleh hier et parmi eux les 2 grèvistes de la faim qui poursuivent leur grève.

Mahmoud Sarsak âgé de 25 ans en est à son 77ème jour consécutif de grève de la faim pour protester contre le fait qu’il est maintenu en prison sans charge ni jugement. En dépit des annonces qu’il serait relâché en juillet, les autorités israéliennes ont encore à fixer avec Mahmoud la date précise de sa libération.

Au cours de la visite qu’il a eue avec Mde Neddaf, la santé de Mahmoud c’était tellement détériorée qu’il n’a pu parler avec elle que quelques minutes.

De son coté Akram Rikhawi demeure en grève de la faim pour son 43ème jour consécutif. Akram était au centre médical de la prison de Ramleh depuis son arrestation en 2004 pour maladies telles que l’asthme, le diabète et l’ostéoporose. A cause de ce mauvais état de santé la grève de la faim d’Akram a eu des conséquences plus lourdes sur son corps et il est maintenant dans une condition très fragile. Mona Neddaf a également rendu visite à Bilal Diab et à Thaer Halahleh qui terminaient leur 77ème jour de la faim le 14 mai.

Selon Neddaf, Bilal éprouve de fortes douleurs à l’estomac et à la tête et son corps rejette toute nourriture à l’exception de la soupe et du lait. Le docteur de la prison lui a dit que la période de rétablissement se poursuivra probablement au cours des 2 années qui viennent. Malgré l’accord faisant état de visite familiale rendue possible, la mère de Bilal s’est vue refuser son droit de visite au nom d’une vague raison sécuritaire il y a 2 jours.

Quant à Taher il ressent de fortes douleurs à l’estomac, au pancréas et dans le dos. Le 20 mai il a été transféré à la prison de Ofer pour interrogatoire puis ramené au centre médical de la prison de Ramleh.

Taher et Bilal devraient être relâchés à l’expiration de leurs 6 mois, c’est-à-dire le 5 juin pour Taher et le 11 août pour Bilal. Tous les 2 ont déclaré qu’ils reprendraient sur le champs leur grève de la faim si cet accord ne leur est appliqué.

Mahammad Taj a cessé sa grève de la faim entamée il y a 60 jours pour 1 journée, alors qu’il avait demandé d’être traité comme un prisonnier de guerre. Le lendemain 15 main, les services des prisons israéliens ont refusé cet accord verbal. Il a donc repris sa grève mais il a été dans l’obligation d’y mettre fin le 21 mai rapportant à Mde Neffad tous les détails des mauvais traitements dont il a été l’objet.

Selon sa déclaration écrite et sous serment, Mohammad a été transféré de la prison de Ramleh à celle de Al Jalameh le 15 mai. Il a été sévèrement battu et ses vêtements lui ont été arrachés du corps, les gardiens de prisons ont essayé à plusieurs reprises de lui faire avaler du lait à travers la gorge.

En plus de ces violations sérieuses et individuelles, Addameer a déjà établi des constats dans lesquels Israël a de toute évidence ignoré l’accord qu’il a signé en particulier en se qui concerne la pratique de la détention administrative. Bien que l’accord fasse état d’une diminution de l’usage de la détention administrative, de multiples détournements concernant les actuels condamnés à détention administrative ont été promulguées cette semaine. Des personnes arrêtées tout récemment ont reçu leur ordre de détention administrative.

Addameer demande à Israël des comptes pour toutes ces violations des droits de l’homme en rapport avec la grève de la faim qui se poursuit encore. Il est impératif pour Mahmoud Sarsak et Akhram Rikhawi qu’ils reçoivent la visite immédiate de docteurs indépendants et qu’ils soient transférés dans des hôpitaux publics où ils pourront recevoir dans l’urgence les soins médicaux appropriés.

Addameer en appelle à la Communauté Internationale pour obliger les autorités israéliennes à respecter l’accord qu’elles ont signé et mettre un terme aux abus systématiques sur les prisonniers palestiniens.

* Communiqué diffusé par Adnan Odeh, ancien prisonnier gréviste de la faim libéré après 60 jours de grève.

Lire également :

- Mahmoud al-Sarsak et Akram al-Rekhawi sont toujours en grève de la faim - 24 mai 2012
- Libération de Thaer Halahleh : le revers de la médaille - 23 mai 2012
- Plusieurs prisonniers palestiniens sont toujours en grève de la faim - 18 mai 2012
- Un groupe de footballeurs militants solidaire avec le footballeur palestinien emprisonné et avec tous les grévistes de la faim - 17 mai 2012
- Les guerriers aux estomacs vides : une leçon d’Histoire - 16 mai 2012
- Les 2000 prisonniers palestiniens en grève de la faim imposent un premier recul aux autorités israéliennes d’occupation - 15 mai 2012
- Pourquoi l’Autorité Palestinienne a peur de « l’intifada dans les prisons israéliennes » - 15 mai 2012
- Israël mis en garde : situation explosive alors que des grévistes de la faim palestiniens frôlent la mort - 14 mai 2012
- Chape de plomb médiatique sur la bataille des ventres vides - 14 mai 2012
- Les prisonniers sont un soutien pour la cause palestinienne - 14 mai 2012
- « Le Vendredi, jour de la colère » en soutien aux prisonniers palestiniens - 13 mai 2012
- Ismaïl Haniyeh : « Les prisonniers ont réuni les Palestiniens » - 12 mai 2012
- La bataille des ventres vides : au nom de Thaer Halahleh - 12 mai 2012
- Bilal Diab et Thaer Halahla sont en grève de la faim depuis le 29 février et en danger d’une mort imminente - 9 mai 2012
- Israël veut déporter Halahle et Dhiab à Gaza - 8 mai 2012
- Pourquoi les Palestiniens ont-ils entamé une grève de la faim ? - 8 mai 2012
- La Cour Suprême israélienne ajourne sa décision sur les grévistes de la faim - 7 mai 2012
- La bataille des ventres vides : Omar Abou Shalal est en grève de la faim depuis le 7 mars - 6 mai 2012
- Ahmad Saadat, du Front populaire de Libération de la Palestine hospitalisé, alors qu’il poursuit sa grève de la faim - 3 mai 2012
- Près de 2000 prisonniers palestiniens en Israël en grève de la faim illimitée depuis le 17 avril - 2 mai 2012
- La bataille des ventres vides : Bilal Thiab est à son 55e jour de grève de la faim - 30 avril 2012
- La bataille des ventres vides : le cas de Hassan al-Safadi, en grève de la faim depuis 52 jours - 27 avril 2012
- Israël sanctionne les prisonniers palestiniens qui font la grève de la faim en leur retirant leurs droits - 25 avril 2012
- La « bataille des ventres vides » a commencé - 23 avril 2012
- Dix-neuf prisonniers palestiniens en Israël sont en isolement total - 20 avril 2012
- Khader Adnan a été libéré des geôles sionistes - 18 avril 2012
- 17 avril 2012 : les prisonniers palestiniens s’engagent massivement dans une grève de la faim - 18 avril 2012
- Prisonniers palestiniens en Israël : 4 grévistes de la faim ont été hospitalisés et risquent d’être alimentés de force - 16 avril 2012
- Prisonniers palestiniens en Israël : bientôt 1600 grévistes de la faim ! - 15 avril 2012
- Les prisonniers palestiniens Abu Shalal, Thaer Halahla et Bilal Diab sont en grève de la faim depuis 28 et 36 jours - 5 avril 2012
- Après une grève de la faim de 43 jours, Hana Shalabi a été déportée à Gaza - 2 avril 2012

24 mai 2012 - Addameer - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.addameer.org/etemplate.p... - Traduction : Jacques Salles (Palestine33)


Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.